Accueil / Tic & Telecoms / Burkina Faso : un cadre d’échange entre les populations et les opérateurs télécoms annoncé

Burkina Faso : un cadre d’échange entre les populations et les opérateurs télécoms annoncé

Burkina Faso : un cadre d’échange entre les populations et les opérateurs télécoms annoncé

Le 26 mars 2015, Amadou Yaro, le ministre du développement de l’économie numérique et des postes a organisé une rencontre entre la Ligue des consommateurs et les opérateurs de téléphonies mobiles. Objectif de cet échange entre les deux parties, trouver un cadre de concertation pour une meilleure résolution des problèmes de qualité de service ou tout autre type de problème impliquant des sociétés télécoms.

Les consommateurs ont pu alors égrener un chapelet de reproches contre les entreprises de télécommunications pour certaines de leurs opérations. Airtel a ainsi été vertement critiqué pour les pylônes télécoms installés près des habitations dans la localité de Pissy. Une action qui lui a valu une marche de protestation des riverains, inquiets pour leur santé. Daouda Sanou, le représentant du directeur d’Airtel Burkina, a déclaré que le problème sera réglé. Avec les autres opérateurs télécom, Telecel Faso et Onatel, ils se sont engagés à communiquer davantage avec les consommateurs et à mieux penser leurs opérations.

Pour améliorer la qualité de service et la couverture réseau dans le pays, Adama Yaro a proposé la mutualisation de leurs infrastructures. Ainsi, les opérateurs absents dans une zone pourraient utiliser les infrastructures des concurrents pour offrir leurs services.

agenceecofin.com

Aller en haut