Accueil / Développement / Burkina Faso : Une croissance économique de 6,9% en 2017, selon le ministère en charge de l’Economie

Burkina Faso : Une croissance économique de 6,9% en 2017, selon le ministère en charge de l’Economie

Burkina Faso : Une croissance économique de 6,9% en 2017, selon le ministère en charge de l’Economie

A LIRE AUSSI...
Selon le ministère en charge de l’Economie, le taux de croissance économique au Burkina Faso s’établirai à 6,9% en 2017 contre 5,9% en 2016. Une note du dit ministère explique que cette conclusion relève d’une série d’échanges de la chef de mission du Fonds monétaire international (FMI) pour le Burkina Faso avec les structures de l’administration burkinabè.

 

Il a été expliqué qu’il s’agit d’une performance qui appelle à de nouveaux défis à relever pour l’année 2018 et à ce titre, le Burkina Faso entend poursuivre et accentuer ses efforts dans le domaine des reformes et de la lutte contre l’insécurité. “ce résultat a été rendu possible grâce à la bonne tenue des finances publiques et aux réformes mises en œuvre, à divers niveaux des services chargés de la gestion et de la mobilisation des ressources” a indiqué la note.

Visiblement c’est le signe que le Burkina est entrain de renouer doucement et surement avec la croissance économique malgré les difficultés qui pèsent sur l’environnement économique national et international.

Du reste, les acteurs du secteur privé ont souhaité, au regard du rang du Burkina Faso dans le classement doing business, des réformes plus audacieuses notamment sur le transfert de propriété, la protection des actionnaires, le commerce transfrontalier et la rationalisation des licences d’affaires aux dires du ministère de l’Economie. “Ils ont par ailleurs sollicité une attention particulière du FMI sur entre autres, le coût et la qualité des facteurs de production, l’électricité, les infrastructures, les télécommunications et les ressources humaines”.

Le Burkina Faso a entrepris dans son nouveau référentiel de développement économique et social (PNDES) un certain nombre de réformes macroéconomiques en vue de redonner une nouvelle dynamique à son économie et aussi de veiller au partage équitable des retombées de la croissance économique.

 

Balguissa Sawadogo

Ecodafrik.com

 

 

Aller en haut