Accueil / Mines & Energies / Burkina : mise en route de la centrale solaire de Zagtouli pour “très bientôt”

Burkina : mise en route de la centrale solaire de Zagtouli pour “très bientôt”

Burkina : mise en route de la centrale solaire de Zagtouli pour “très bientôt”
[related_post themes="flat"]  Le taux d’exécution des travaux de la centrale de Zagtouli au Burkina Faso, considérée comme l’une des plus grandes centrales photovoltaïque d’Afrique Sub-saharienne, en termes de puissance, soit 33,7 MWc, est évalué à 90% a annoncé le ministère burkinabè en charge de l’Energie.

Bâtie sur une superficie de 60 Ha avec 129.600 panneaux solaires de 260 Wc chacun, la centrale permettra d’absorber le dixième de la demande actuelle du réseau national interconnecté, selon les prévisions du ministère de l’Energie.

Le principal problème de l’offre nationale d’électricité au Burkina Faso se situe aux heures de pointe, caractérisées par l’éclairage avec des équipements peu performants.

Ainsi en 2016 au Burkina Faso, seulement 20% de la population avait accès à l’électricité et ceux qui y ont accès souffrent de fréquentes coupures de courant. Les rapports d’activité de la société nationale d’électricité font état d’un taux de coupures allant de 20 à 45 % dues aux délestages.

En plus des projets de construction de centrales photovoltaïques et thermiques, le Burkina Faso mise sur des actions d’efficacité énergétique.

C’est dans ce sens que le ministère de l’Energie a procédé au remplacement de lampadaires avec des LED sur plusieurs avenus de la capitale Ouagadougou – ce projet sera étendu à plusieurs autres villes du pays.

Dans la même optique, un vaste projet de distribution et d’installation gratuite de 1,5 millions de lampes à Diode Electroluminescente (LED) en remplacement des lampes fluorescentes jugées très énergivores est en cours.

Ce projet permettra de réduire la puissance demandée de 20 MW avec un investissement différé pour le renforcement de capacité de production de la SONABEL de l’ordre de 19,9 milliards de FCFA.

OUAGADOUGOU, 30 juillet (Xinhua)

Aller en haut