Accueil / Bourse / CAC 40 : biais haussier préservé sous une rafale de résultats

CAC 40 : biais haussier préservé sous une rafale de résultats

CAC 40 : biais haussier préservé sous une rafale de résultats

Sous une véritable cascade de résultats, la Bourse de Paris reste dans une dynamique haussière.

Un peu avant 10h30, le CAC 40 s’adjuge en effet un peu moins de 0,4%. Il repasse ce faisant la résistance des 5.200 points à 5.208 points.

La séance est littéralement écrasée par les résultats d’entreprise, à la veille de la publication du chiffre du PIB américain au deuxième trimestre (première estimation), le principal indicateur de la semaine. Toujours outre-Atlantique, les chiffres hebdomadaires du chômage et les commandes de biens durables au titre du mois écoulé seront dévoilés cet après-midi.

Comme attendu, la réunion de la Fed n’a pas débouché sur une hausse des taux. ‘Quelques changements au niveau du communiqué sont toutefois à noter’, rapportent les équipes de Saxo Banque. L’institution a ainsi admis que l’inflation est toujours inférieure aux attentes, ce qui ne modifie pas pour autant le ton hawkish global.

‘Il semble que, contre toute attente, Janet Yellen et ses confrères veulent à tout prix croire à la courbe de Phillips (corrélation entre emploi et inflation), alors que la majorité des économistes s’accorde à dire que ce n’est plus une grille de lecture optimale. En outre, l’assainissement du bilan pourrait commencer un peu plus tôt que prévu. Une annonce en septembre est désormais plausible à ce propos’, indique le bureau d’études.

Dans l’immédiat, l’euro se déleste de 0,2% environ face au dollar à 1,1722, alors que le baril de Brent est presque stable autour des 51 dollars.

Au chapitre des valeurs, Nokia (+5,1%, en tête de l’indice vedette) tire son épingle du jeu après ses comptes semestriels, tout comme Schneider Electric (+5%), qui a par ailleurs annoncé, en sus d’une révision à la hausse de ses objectifs annuels, l’acquisition d’ASCO Power Technologies, pour un montant de 1,25 milliard de dollars entièrement en numéraire.

Orange gagne de son côté 2,6% sur fond de hausses de respectivement 2,2 et 1,1% de l’Ebitda ajusté et du chiffre d’affaires à 5,98 et 20,28 milliards d’euros au premier semestre. L’opérateur historique a au surplus confirmé son estimation d’un Ebitda annuel ajusté supérieur à celui réalisé en 2016 à base comparable.

Du côté des baisses, Technicolor s’effondre de 16,6% consécutivement à la publication hier après Bourse de comptes semestriels dégradés.

Imerys (-7,3%) est également à la peine en dépit de résultats en amélioration. Une rentabilité décevante et des projections quelque peu timorées aux yeux du marché expliquent son mauvais comportement boursier ce jeudi.

zonebourse

Aller en haut