Accueil / Bourse / CAC40 : tente d’approcher 4.700, nouveau record du Dow Jones.

CAC40 : tente d’approcher 4.700, nouveau record du Dow Jones.

CAC40 : tente d’approcher 4.700, nouveau record du Dow Jones.

Paris (+1,1% à 4.681) va inscrire ce soir un nouveau record annuel et les indices paneuropéens finiront également dans le vert, sur une progression probablement supérieure à 1%.
Aucune déconvenue n’est anticipée d’ici 1 heure car aucun chiffre US n’était inscrit au calendrier: c’est donc ‘tempête’ de ciel bleu jusqu’à la prise de parole de Mario Draghi demain à 14H30… une autoroute haussière comme l’affirment certains gérants.

L’indice CAC40 a frôlé les 4.700 en inscrivant un zénith intraday à 4.691 peu avant 11H.
L’Euro-Stoxx50, malgré un gain de +1,2% à 3.138 (Milan et Francfort s’envolent de +1,8%) reste bloqué sous son zénith estival des 3.150Pts.

A Wall-Street, le Dow Jones (+0,1%) inscrit à l’instant un nouveau zénith historique à 19.276 et le ‘S&P’ égale celui des 2.214.
Le Dow Jones inscrira sans doute un 12ème record absolu -en 22 séances- ce soir.

Les investisseurs se montrent résolument optimistes à la veille de la réunion de la BCE, qui pourrait donner lieu à de nouvelles dispositions de nature à soutenir les marchés actions.

‘Le prolongement attendu du programme de rachats d’actifs au-delà du mois de mars devrait avoir pour avantage principal de donner au marché plus de visibilité sur la politique monétaire l’an prochain en zone euro’, estime Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique chez Saxo Banque, pour qui ‘de nouvelles mesures à plus long terme ne sont pas exclues pour faire face au ralentissement économique anticipé en zone euro en 2017′.

Cette troisième séance consécutive de (forte) hausse atteste quoi qu’il en soit que ‘les remous attendus dans la foulée de la victoire du ‘non’ au référendum constitutionnel italien n’ont pas eu lieu: le marché est immunisé contre toute turbulence et toute tentation de vendre par précaution -alors que rien n’est résolu- par la conviction que quoi qu’il arrive, la banque centrale sera toujours là pour injecter et soutenir les indices boursiers.

Mario Draghi devrait réconforter demain ceux qui ont donné par anticipation le coup d’envoi effectif du rallye de Noël, lequel pourrait encore s’intensifier avec la réunion de demain.

Pour l’heure, l’euro se raffermit de +0,5% à 1,077E, tandis que le baril de WTI aligne une 3ème séance de repli (-1,1% à 50,3$ sur le NYMEX).

Concernant les indicateurs, on notera que la production industrielle allemande a rebondi de 0,3% en rythme séquentiel en octobre, après un recul de 1,6% le mois précédent. Le consensus était cependant plus optimiste, tablant sur une progression de 0,8%.

Enfin, sur le front des valeurs, les bancaires et le secteur automobile restent très bien orientés à l’image de Peugeot (+3,9%), leader de l’indice phare devant Valeo (+3,7%) puis AXA (+3,6%). Les bancaires restent ramassées avec Société Générale (+1,8%) et BNP Paribas (+1,5%).

Après ses comptes annuels, marqués par une amélioration substantielle au second semestre, l’action Derichebourg bondit, elle, de 8,8%.

Lanterne rouge du CAC 40 avec -2,4%, Publicis confirme le désintérêt durable des investisseurs.
Veolia Environnement, qui perd -1,8%, pâtit en revanche d’une dégradation d’Oddo, qui a révoqué son conseil ‘achat’ au profit d’un rating ‘neutre’.

zonebourse

Aller en haut