Accueil / Bourse / CAC40 : une semaine et un mois pour rien, l’Italie inquiète

CAC40 : une semaine et un mois pour rien, l’Italie inquiète

CAC40 : une semaine et un mois pour rien, l’Italie inquiète

La Bourse de Paris réduit finit sous la barre des 5.500 (-0,85% à 5.493,5) mais limité la casse (il perdait jusqu’à -1,5% à 5.458 vers 15H).
Contrairement à une tradition solidement établie depuis plus de 3 ans, cette dernière séance du mois de septembre ne s’est pas soldée par un retour des indices vers les sommets.

L’indice CAC 40 affiche un score nul et vierge sur la semaine et grappille +0,15% sur le mois écoulé (cela ne ‘paye même pas les frais’).
Pas de 13ème séance de hausse sur 16 et pas de 14ème pour l’Euro-Stoxx50 qui dévisse de -1,4% (à 3.402) dans le sillage de Milan (-3,75%) et Francfort (-1,5%).

Wall Street consolidait de -0,2% initialement, mais les indices US ont inversé la vapeur au-dessus du seuil d’équilibre avec +0,2% sur le Dow Jones et sur le Nasdaq, +0,1% sur le S&P500 : les indices US ont toujours un motif de sur-performer l’Europe (plombée par le dossier italien).

Le risque de dérapage budgétaire de l’Italie, longtemps relégué au 3ème rang des préoccupations du marché, semble stopper net le mouvement ascendant des indices européens en ce vendredi: Giovanni Tria (ministre de l’économie) administre une douche froide en présentant un déficit de 2,4% du PIB alors que la rumeur voulait qu’il reste contenu en-deçà des 2%.
Pierre Moscovici a déjà réagi en rappelant que Bruxelles ne laissera pas exploser les déficits (Milan doit revoir sa copie), au risque de provoquer une crise politique interne en Italie mais également un rejet de l’Europe de l’austérité par la population italienne.

Côté chiffres, les dépenses de consommation des ménages français en biens augmentent de 0,8% en volume en août 2018 après une stabilité en juillet, selon les données corrigées de variations saisonnières et de jours ouvrables (CVS-CJO) de l’Insee.
L’inflation dans l’Eurozone ressort à 2,1% en septembre (après +2% en août)

Aux Etats Unis, les revenus des ménages a progressé de +0,3% en août, les dépenses ralentissent à +0,3% (contre +0,4%).
L’indice de confiance des consommateurs du Michigan a été mesuré à 100,1 en ‘version définitive’ points au mois de septembre, alors que les économistes l’anticipaient revu à 100,5 points: ceci confirme la forte hausse du moral par rapport à son niveau de 96,2 points affiché au titre du mois d’août (il semble suivre la pente du Dow Jones et du Nasdaq).

Parallèlement, l’euro réduit sa glissade et revient presque à l’équilibre (vers 1,1600/$) après publication des prix à la consommation dans la zone euro pour septembre (+2,1%), toujours soutenu par les prix de l’alimentation et l’énergie.

Du coté des valeurs, les banques françaises sont plombées par le plongeon de -5% en moyenne des banques italiennes.
Crédit Agricole chute de -4,3%, BNP-Paribas de -3,2%, Sté Générale de -2,8%… et AXA décroche de -2,5%.
Bureau Veritas a annoncé le succès d’une émission obligataire non notée d’un montant de 500 millions d’euros à échéance janvier 2025, assortie d’un coupon de 1,875%.

Bordeaux Métropole a choisi Veolia pour gérer ses eaux usées et ses eaux pluviales. Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, et Antoine Frérot, PDG de Veolia, ont signé le contrat de gestion de l’assainissement des eaux usées et des eaux pluviales urbaines sur l’ensemble du territoire de la métropole (Martignas-sur-Jalle excepté). Ce contrat débutera le 1er janvier 2019 pour 7 ans.

Peugeot (-1,7%) via PSA a annoncé le lancement du service d’autopartage ‘ Yiweixiang Free2Move Carsharing ‘ à Wuhan en Chine. La flotte comprendra 3 000 véhicules électriques dans le courant de l’année 2019.

zonebourse

Aller en haut