mardi 22 septembre 2020
Accueil / Finances / Cameroun : La Banque des PME pour suppléer la Banque Agricole

Cameroun : La Banque des PME pour suppléer la Banque Agricole

Cameroun : La Banque des PME pour suppléer la Banque Agricole

La Banque camerounaise des Petites et moyennes entreprises ouvre une ligne de crédit spécialement dédiée pour le financement des projets agricoles. Un domaine d’intervention réservé à la Banque Agricole.

C’est une bouffée d’air pour le secteur agricole. La Banque camerounaise des Petites et moyennes entreprises (BC-PME) a ouvert un guichet spécifique de 200 millions de FCFA pour l’encadrement et l’accompagnement des activités du secteur agricole.

Cet appui de la Banque des PME qui rentre dans le cadre de l’implémentation du projet de Transformation et de valorisation des produits agricoles et agroalimentaire (TRANSFAGRI) intervient alors que la mise en place de la Banque Agricole annoncée par le Gouvernement depuis une dizaine d’années est toujours attendue.

Concrètement, il sera question d’après la directrice générale de la BC-PME Agnès Ndoumbè Mandeng, de renforcer les compétences des ressources humaines dans les filières spécifiques, de financer en amont, la production des matières premières et en aval, la distribution et les activités connexes.

Pour cette première opération du genre, cinq filières ont été choisies. Il s’agit de la filière des céréales, avec un accent sur le blé, le maïs, le sorgho, le riz, le mil, les haricots et le soja. Les autres filières étant le palmier à huile, l’ananas, l’aviculture et la pisciculture.

D’après des sources, la BC-PME en activité depuis 2015 et doté d’un capital initial de 10 milliards de FCFA et avec pour seul et unique actionnaire l’Etat entend faire du secteur agricole un filon pour autant que faire se peut donner plus de tonus à ses activités, d’autant que cette banque aurait accumulé une perte de plus de 3 milliards de FCFA au cours des trois dernières années.

Le Fonds monétaire international (FMI) a officiellement demandé aux autorités camerounaises de restructurer la BC-PME, avec la possibilité d’ouvrir le capital aux investisseurs privés et de la recapitaliser à hauteur de 20 milliards de FCFA pour lui permettre de fonctionner avec plus d’efficacité.

Toutefois, en l’absence d’une Banque Agricole dédiée, suite à la liquidation du Fonds national de développement rural (FONADER) et du Crédit agricole du Cameroun (CAC), la Banque des PME entend combler un vide.

C’est en mars 2018 que le Ministère des Finances a officiellement annoncé la suspension de la création d’une Banque agricole (BA) en raison de la conjoncture difficile alors que des démarches avaient été entreprises auprès de la Commission bancaire de l’Afrique centrale  (COBAC) et que le Cameroun était attendu à débloquer un capital de 10 milliards de FCFA pour son lancement conformément aux dispositions  communautaires en vigueur.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut