Accueil / Finances / Cameroun : la douane et le fisc vont échanger leurs informations pour maximiser la collecte des recettes

Cameroun : la douane et le fisc vont échanger leurs informations pour maximiser la collecte des recettes

Cameroun : la douane et le fisc vont échanger leurs informations pour maximiser la collecte des recettes

Le manque de collaboration entre les directions générales des impôts et des douanes est officiellement identifié comme un frein à la maximisation de la collecte des recettes fiscalo-douanières au Cameroun. Afin d’inverser cette tendance, le ministre camerounais des Finances, Alamine Ousmane Mey (photo), vient de parrainer la signature d’une convention de partenariat entre les administrations fiscale et douanière.

Concrètement, grâce à cette «fusion» et à un système informatique de collecte, de partage et d’analyse des données, les directions générales des impôts et des douanes vont désormais partager leurs informations, afin d’optimiser la collecte des recettes. Cet outil, apprend-on, est le fruit de la coopération entre le Cameroun et la GIZ, l’organisme de coopération allemand.

Selon les autorités publiques camerounaises, cet outil est d’autant plus efficace qu’il permettra, par exemple, d’éviter les déperditions jusqu’ici enregistrées lors de la collecte de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), impôt qui représente plus de 30% des recettes budgétaires nationales.

Ce partenariat entre la douane et le fisc camerounais intervient dans un contexte de baisse des recettes pétrolières, lesquelles représentent 25% de l’enveloppe budgétaire du pays. Aussi, pour faire face à ses besoins financiers, l’Etat camerounais surfe-t-il sur les emprunts et la maximisation de la collecte des recettes fiscalo-douanières.

BRM
agenceecofin.com

Aller en haut