Accueil / Développement / Cameroun : la Sodecoton reçoit 36,5 milliards de FCFA d’un pool de banques locales

Cameroun : la Sodecoton reçoit 36,5 milliards de FCFA d’un pool de banques locales

Cameroun : la Sodecoton reçoit 36,5 milliards de FCFA d’un pool de banques locales

En présence des ministres en charge de l’agriculture et des finances du Cameroun, la Société de Développement du Coton (Sodecoton) a officialisé mardi 27 janvier 2015, l’accord de prêt syndiqué d’un montant de 36,5 milliards de FCFA, avec un pool de 5 banques implantées localement, dans le cadre d’une opération qui avait pour chef de file Commercial Bank of Cameroun (CBC).

La plus grosse enveloppe de ce nouveau financement a été apportée par Afriland First Bank qui contribue à hauteur de 12 milliards de FCFA. La filiale camerounaise du groupe Ecobank a apporté 7,5 milliards de FCFA, vient ensuite la Banque Internationale du Cameroun pour l’Epargne et le Crédit (BICEC) qui a contribué pour 7 milliards de FCFA. On retrouve enfin La Société Générale Cameroun et CBC, qui ont contribué chacun pour 5 milliards de FCFA.

C’est la cinquième fois que l’entreprise agro-industrielle sollicite des banques locales pour financer sa campagne cotonnière. Au total elle aura ainsi reçu de ces dernières un volume global de 103 milliards de FCFA. Abdou Namba, le directeur général de la Sodecoton a remercié ces partenaires, expliquant que l’argent mobilisé servira d’une part, « à payer la facture de ses différents prestataires », et d’autre part, « à payer les producteurs de coton». Un sentiment positif a aussi été partagé par le ministre Essimi Menye de l’agriculture qui a parlé d’une manifestation concrète du « partenariat public-privé pour une agriculture de deuxième génération », et le ministre Alamine Ousmane Mey des finances qui lui parle d’un « financement local considérable accordé à une chaine de valeur importante »

Les banques elles, n’ont pas hésité à saisir l’opportunité, malgré une conjoncture internationale difficile pour le coton, les risques d’insécurité et des inondations qui caractérisent la partie septentrionale du Cameroun. « L’entreprise a connu des difficultés, mais nous pensons qu’elle est en train de bien les surmonter et nous la soutenons dans son projet d’atteindre les 600 000 tonnes de coton produit», a confié Martin Luther Njanga Njoh, l’administrateur provisoire de la CBC

Pour certains des acteurs questionnés sur le sujet, les arguments extra-bilanciels semblent avoir pesé de leurs poids. « La Sodecoton travaille avec des planteurs organisés, c’est la plus grosse entreprise du Nord du Cameroun, donc on ne peut pas y être présent sans travailler avec elle. Il faut aussi dire que l’entreprise possède une chaine de valeur importante et enfin elle est tournée vers les exportations et donc génératrice de devises », a confié un responsable de banque proche de l’opération.

Ce financement du pool de banques locales vient s’ajouter aux 8,5 milliards de FCFA obtenus d’une filiale de la Banque Islamique de Développement au début du mois de novembre 2014. L’entreprise s’est aussi engagée à investir jusqu’à 24,6 milliards de FCFA en 2015. Pour le grand public, il reste difficile d’apprécier les performances réelles de l’entreprise qui n’a pas publié son état financier. Elle revendique toutefois aujourd’hui un chiffre d’affaires annuel moyen de 100 milliards de FCFA.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut