Accueil / Développement / Cameroun : L’artiste Joe La Conscience va en guerre contre la cimenterie de DANGOTE…

Cameroun : L’artiste Joe La Conscience va en guerre contre la cimenterie de DANGOTE…

Cameroun : L’artiste Joe La Conscience va en guerre contre la cimenterie de DANGOTE…

Cameroun : L’artiste Joe La Conscience va en guerre contre la cimenterie de DANGOTE, l’homme le plus riche d’Afrique

Le contestataire veut voir les responsables de l’usine assurer le développement des villes de Loum et Tombel d’où ils tirent les produits qui leur servent à fabriquer le ciment.

Joe la Conscience remonte au front. L’artiste connu pour son combat pour la démocratie, et ses revendications à caractère nationaliste, prend cette fois-ci pour cible le géant Dangoté qui vient d’implanter une usine de fabrication de ciment au Cameroun. Il aimerait voir cette société assurer le développement des localités de Tombel et de Loum, les villes d’où les responsables de l’usine du Nigérian Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique, tirent la matière première qui sert à la fabrication de leur ciment. «Les conditions iniques d’exploitation de notre carrière de pouzzolane par DANGOTE. Je voudrais que le milliardaire bitume tout au moins la route Tombel-Loum qui permet a son entreprise de sortir la matière première», indique-t-il.

Joe la Conscience explique qu’il veut éviter à Tombel et Loum le sort triste, selon lui, de Ndjoungo, un village dont la carrière est exploitée par la société française CIMENCAM. «Vous savez chers frères, il ya plusieurs fronts a notre combat. Je viens là juste d’en ouvrir un autre. Comme on dit au quartier, c’est quelque chose qui fait l’autre. CIMENCAM certes exploite depuis plus de 50 ans la pouzzolane de NDJOUNGO. Et lorsque vous arrivez dans ce village, vous avez l’impression d’être dans une contrée irakienne qui a subi de graves bombardements, avec des toitures ayant plus de 5 centimètres d’épaisseur de poussière. Sans oublier qu’il n’ya pas d’électricité à NDJOUNGO. Alors mon combat c’est d’empêcher que DANGOTE redite a Loum cet abus», écrit-il sur le réseau social Facebook.

Joe La Conscience laisse entendre que son action commence à porter des fruits. «Merci parce que la primature a compris mes doléances et a stoppé l’exploitation jusqu’à nouvel ordre», affirme-t-il.

camernews.com

Aller en haut