Accueil / Agro / Cameroun: Le Fonds de Développement des filières Cacao et Café au bord de l’asphyxie

Cameroun: Le Fonds de Développement des filières Cacao et Café au bord de l’asphyxie

Cameroun: Le Fonds de Développement des filières Cacao et Café au bord de l’asphyxie

Le Fonds de Développement des filières Cacao et Café est plongé depuis plus d’un an dans une crise dont elle n’arrive pas à se défaire. Un administrateur tarde à être désigné.

 

Selon Le Quotidien de L’Économie du mercredi 28 septembre 2016, la situation que vit le Fonds de Développement des filières Cacao et Café (FODECC) est une crise qui est née de l’arrivée à terme du troisième mandat successif de Jean Marc Dieudonné Oyono, ancien administrateur de la FODECC, décédé le 4 mars 2016. Depuis lors, «la situation que le FODECC vit actuellement apporte une preuve supplémentaire que la succession est un véritable problème au Cameroun, et que le syndrome de pérennité au pouvoir n’est pas uniquement l’apanage des hommes politiques», peut-on lire.

D’après le quotidien, aucun signe précurseur d’un dénouement n’est perceptible et «c’est le plan de relance de la filière qui prend pour la seconde saison consécutive un sérieux coup dans sa mise en œuvre». Le processus de désignation d’un nouvel administrateur enclenché depuis longtemps se trouve dans une impasse. Le FODECC reste «englué» dans un cycle intérimaire.

Actuellement, indique le journal, le blocage se situerait entre le Ministère du Commerce et le Ministère des Finances. Statutairement, le premier doit constater la nouvelle composition du comité de gestion dont les 12 membres en poste depuis le 14 août 2013 ont été changés en majorité à l’exception de quelque 4 personnes. Après cette constatation, le Ministère du Commerce informe le Ministère des Finances qui convoque alors une première session du comité de gestion qui doit se solder par la désignation d’un nouveau Président. Par la suite, le comité de gestion procèdera au recrutement d’un nouvel administrateur.

Selon Le quotidien de l’Économie, des querelles entre hautes personnalités retardent le processus de désignation d’un nouvel administrateur, plombant ainsi le fonctionnement de la structure. Le Fonds de développement des filières cacao et café (FODECC) a été créé en mars 2006 par le décret présidentiel n° 2006/085 du 9 mars 2006, portant organisation et fonctionnement du Fonds de Développement des Filières Cacao et Café. Le FODECC a pour mission principale d’appuyer ce secteur à travers le financement de projets visant à sécuriser, accroître, et garantir la bonne qualité de la production de cacao et du Café.

Géraldine IVAHA / cameroon-info.net

Aller en haut