Accueil / Tic & Telecoms / Cameroun : le plan numérique vise 300 milliards Fcfa de recettes fiscales

Cameroun : le plan numérique vise 300 milliards Fcfa de recettes fiscales

Cameroun : le plan numérique vise 300 milliards Fcfa de recettes fiscales
Fort des succès dans le secteur numérique, les autorités en attendent beaucoup sur le plan économique. D’après le ministère camerounais des postes et télécommunications, le plan stratégique Cameroun numérique à l’horizon 2020 devrait porter la contribution annuelle moyenne du secteur à 300 milliards de francs CFA au titre d’impôts et taxes.

Au Cameroun, le numérique est considéré comme un maillon stratégique pour le développement de l’économie du pays. Les autorités estiment même que le secteur peut aider significativement à améliorer les recettes du pays. Selon le ministère camerounais des postes et télécommunications, c’est une vision qui a prévalu à l’élaboration du Plan stratégie Cameroun numérique à l’horizon 2020. Ainsi, confie le département du gouvernement dans un communiqué rendu public ce vendredi, le plan vise à porter la contribution annuelle moyenne du secteur numérique au titre d’impôts et taxes à 300 milliards de francs CFA contre 136 milliards de francs CFA actuellement. Le ministère explique que cette amélioration de la contribution du secteur numérique est à imputer au « boom » que le secteur des télécommunications de manière générale a connu, mais surtout au « dynamisme » que connait le secteur de la téléphonie mobile.

L’augmentation attendue dans le secteur numérique ne devrait pas se voir qu’au niveau de la contribution aux recettes de l’Etat. D’après les sources gouvernementales, la contribution du numérique au PIB du Cameroun devrait doubler, passant de 5% en 2016 à 10% en 2020. Aussi, dans le même temps, dans le secteur, le nombre d’emplois directs créés devrait quintupler en passant de 10.000 à 50.000 emplois. Le ministère camerounais des postes et télécommunications explique que pour y arriver, en matière de développement local, l’Etat camerounais prévoit densifier de 6% à 20% le taux des ménages ayant accès à internet et le taux d’accès au haut débit dans les grandes entreprises à 95%.

Un grand chantier en cours

Aujourd’hui au Cameroun, près de 20 millions de personnes sont abonnées auprès d’une vingtaine d’opérateur de téléphonie mobile exerçant dans le pays. Ainsi, l’importance du secteur numérique n’est plus à démontrer. Dans le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE), les autorités camerounaises l’ont reconnu en élevant le secteur au même rang que le tourisme, le considérant comme l’un des moteurs de développement avec à la clé un nombre croissant d’emplois créés. Mais pour atteindre la plénitude des avantages de ce secteur, le Cameroun a besoin d’effectuer un certain nombre de travaux.

« Ce plan permet de jeter les bases de la migration de notre pays vers une économie numérique, véritable levier de croissance et créateur d’emplois. Ce plan, dont la vision est de ”faire du Cameroun un pays numérique à l’horizon 2020”, est axé sur le développement des infrastructures larges bandes, l’accroissement de la production de l’offre des contenus numériques, la transformation numérique de l’ensemble des secteurs d’activités, la promotion de la culture du numérique par la généralisation de l’usage des TIC dans la société de l’information, le renforcement de la confiance numérique et le développement d’une industrie locale du numérique entre autres », a déclaré la ministre camerounaise des postes et des télécommunications, Minette Libom Li Likeng au micro de Cameroon-Tribune.

Sylvain Vidzraku

afrique.latribune

Aller en haut