dimanche 08 décembre 2019
Accueil / Finances / Cameroun: le Trésor public a remboursé plus de 48 milliards FCFA sur l’emprunt obligataire 2016-2021, en ce mois d’octobre

Cameroun: le Trésor public a remboursé plus de 48 milliards FCFA sur l’emprunt obligataire 2016-2021, en ce mois d’octobre

Cameroun: le Trésor public a remboursé plus de 48 milliards FCFA sur l’emprunt obligataire 2016-2021, en ce mois d’octobre

Au cours du mois d’octobre 2019 qui s’achève, le Trésor public camerounais a remboursé un peu plus de 48 milliards FCFA sur son emprunt obligataire lancé en 2016 pour une maturité de 5 ans, révèle-t-on au ministère des Finances. Soit 29% du principal.

Cette enveloppe de remboursement, en forte hausse cette année, était seulement de 9 milliards FCFA en octobre 2017, selon les pointages de la Caisse autonome d’amortissement (CAA), le gérant de la dette publique au Cameroun.

4e emprunt obligataire de l’histoire des finances publiques camerounaises, l’emprunt baptisé « Ecmr 5,5% net 2016-2021 », lancé le 20 septembre 2016, pour mobiliser une enveloppe de 150 milliards FCFA, avait été souscrit à 115,43% par les investisseurs.

En quête de financements pour la réalisation de son vaste programme d’investissements dans les infrastructures, lancé en 2012, l’Etat camerounais avait sollicité et obtenu du régulateur du marché financier local d’alors, une surallocation qui lui avait finalement permis d’empocher l’enveloppe globale de 165 milliards FCFA, proposée par les souscripteurs.

Arrangé par le consortium Afriland First Bank, EDC Investment Corportation et Société Générale Cameroun, cet appel public à l’épargne a permis de financer partiellement des projets dans les domaines des routes, de l’approvisionnement en eau potable et de l’électrification.

Au nombre de ces projets, on peut mentionner l’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et de ses environs, à partir du fleuve Sanaga (61,5 milliards FCFA) ou encore les travaux de construction du port de Kribi (16 milliards FCFA).

agenceecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut