Accueil / Développement / Cameroun: Marché du ciment, inauguration ce jour d’une troisième usine de production

Cameroun: Marché du ciment, inauguration ce jour d’une troisième usine de production

Cameroun: Marché du ciment, inauguration ce jour d’une troisième usine de production

Philémon Yang, le premier ministre camerounais inaugure ce mardi 27 octobre 2015, une troisième usine de production de ciment à Douala, apprend-on de source officielle.

Le marché du ciment enregistre une nouvelle offre au Cameroun. Le chef du gouvernement camerounais inaugure ce mardi, l’usine Ciment Cameroun Afrique (Cimaf), dans la zone industrielle de Douala, la métropole économique du pays.

Cimaf, la filiale du groupe Addoha, qui a lancé une cimenterie dans la métropole économique camerounaise au début de l’année 2014 (février 2014),-la première pierre a été posée le 19 mai 2012-, et qui a récemment procédé à l’augmentation de son capital à hauteur de 2 milliards Fcfa passant ainsi de 3 à 5 milliards Fcfa, sera officiellement inaugurée ce mardi.

La production annuelle de Cimaf, tourne autour de 500 000 tonnes. La capacité de production de cette usine, devrait passer à un million de tonnes de ciment, d’ici la fin d’année, indiquent les responsables de Cimaf. D’un investissement de 20 milliards FCFA (30 millions d’euros), Cimaf Rechercher Cimaf a créé environ 200 emplois directs, apprend-on.

Fin août 2015, le PM camerounais inaugurait Dangote Rechercher Dangote Cement Cameroon Plc. Investissement d’Aliko Dangote, le milliardaire nigérian, d’une valeur de 70 milliards FCFA. Dangote Rechercher Dangote Cement, produit environ 1,5 tonne de ciment par an, pour près de 300 emplois directs et 1000 indirects.

Les deux usines, font concurrence à Cimencam, filiale du groupe français Lafarge, qui a près de 50 ans de monopole dans le secteur du ciment au Cameroun.

Malgré cette concurrence, le sac de ciment de 50 kg, qui se vend à 4500 ou 4600 FCFA, selon le distributeur, reste encore hors de portée pour de nombreux consommateurs camerounais.

Armand Ougock, Yaoundé
koaci.com

Aller en haut