vendredi 30 octobre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / Cameroun : une taxe numérique entre en vigueur cette semaine

Cameroun : une taxe numérique entre en vigueur cette semaine

Cameroun : une taxe numérique entre en vigueur cette semaine

A partir du 15 octobre 2020, les paiements et les droits de taxe de douane sur les smartphones entreront en vigueur. Deux ans après la promulgation de la loi de finances 2019, la mise en œuvre effective de la taxe sur le numérique entrera en vigueur.

Il y a de cela deux semaines, la ministre camerounaise des Postes et Télécommunications annonçait la « taxe sur le mobile et les tablettes » mais elle n’aura pas lieu. Cette fois-ci sur un arrêté co-signé par la Ministre des Postes et Télécommunications et le Ministre des Finances sur la taxation des terminaux téléphoniques, l’entrée en vigueur de la taxe sur le numérique prendra effet dans quelques jours.

Le fonctionnement de ce nouveau système avait été repoussé pour permettre aux opérateurs mobiles présents au Cameroun à savoir, MTN, Orange, NEXTELL, CAMTEL d’être à jour. Le mandataire du gouvernement déclare : « Tous les moyens possibles pour que techniquement ce travail soit fait d’autant que tous les opérateurs ont l’obligation de configurer leurs systèmes de manière à collaborer avec la plateforme pour que ce travail se passe bien »

A propos du fonctionnement du système, il est à préciser que : « l’utilisateur va se connecter sur un réseau via un terminal nouvellement acquis, la plateforme va détecter le poste de téléphone et à partir de son International Mobile Equiment Identity (IMEI), l’on aura des informations nécessaires sur la gamme , le modèle et les capacités de l’appareil ». C’est à partir de ces informations que les frais de douane s’élevant à 33% seront prélevés.

Malgré que cette taxe sur le numérique ne plaise pas à beaucoup, la Ministre des Postes et Télécommunications reste confiante. Elle écrit sur son compte Twitter : « l’économie numérique est vecteur de croissance. L’encourager va permettre le développement de l’économie, ainsi que des recettes de l’état. Rendre les outils de cette économie (devices, internet) moins chers et plus disponibles est nécessaire pour qu’on puisse valablement y participer. La disponibilité de ces outils permet aux enfants d’accéder au e-learning, aux malades de se faire diagnostiquer à distance, aux commerçants de vendre à grande échelle. Un téléphone n’est pas un luxe. C’est une nécessité ».

techenafrique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut