Accueil / Développement / Campagne agricole humide 2017-2018: Plus de 33 milliards de FCFA pour appuyer les agriculteurs

Campagne agricole humide 2017-2018: Plus de 33 milliards de FCFA pour appuyer les agriculteurs

Campagne agricole humide 2017-2018: Plus de 33 milliards de FCFA pour appuyer les agriculteurs

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a présidé, le samedi 17 juin 2017, à Manga (capitale de la région du Centre-sud), la cérémonie de remise de conventions de cofinancements des investissements, ainsi que d’intrants et de matériel aux producteurs agricoles du pays. L’enveloppe globale de cet appui pour la campagne agricole humide 2017-2018, s’élève à plus de 33 milliards de FCFA.

 

 

Les acteurs du monde agricole burkinabè viennent de bénéficier d’un appui considérable pour la présente saison humide. En effet, ils sont bénéficiaires de conventions de cofinancements des investissements d’intrants et matériels agricoles. Le tout est d’une valeur de plus 33 milliards de F CFA. Fruit de la coopération entre la Banque mondiale et le gouvernement burkinabè, cet appui financier devra permettre d’intensifier la production agricole 2017-2018. C’est le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré lui-même qui a présidé la cérémonie officielle de remise des conventions de cofinancement. La cérémonie a eu lieu le samedi 17 juin à Manga, région du centre-sud. Elle a permis au président Kaboré de lancer officiellement l’opération de distribution d’intrants et de matériels agricole pour la saison humide en cours.

Les conventions de cofinancement concernent la 3e phase du 2e Programme national de gestion des terroirs (PNGT2-3) au profit des 302 communes rurales et des 13 collectivités régionale du Burkina Faso. Pour la présente campagne agricole, 14 milliards 145 millions 22 mille 630 FCFA seront injectés dans la réalisation de fosses fumières, de jardins maraîchers, de magasins d’intrants, des forages et des infrastructures sanitaires éducatives et marchandes.

elevage

Le gros du financement au profit des collectivités territoriales serviront, entre autres, à l’achat de semences améliorées, d’engrais chimiques, de matériels agricoles motorisés et à traction animale. A ce sujet, le coût global est de 19 milliards 505 millions 783 mille 382 FCFA.

Selon le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques, Jacob Ouédraogo, le gouvernement ne s’est pas limité aux actions suscitées. Il a expliqué que le gouvernement a également acquis des appareils pulvérisateurs, des pesticides et des équipements motorisés et de protection pour faire face à un éventuel fléau aviaire et acridien.

De l’avis de M. Ouédraogo, ces financements traduisent l’engagement du gouvernement à encourager et à galvaniser l’ensemble des. C’est à juste titre qu’il les a invités à faire en sorte que toutes les activités inscrites dans les plans annuels d’investissements 2017 connaissent un taux de réalisation performant.

Le ministère en charge de l’Agriculture compte engranger, à l’issue de la présente campagne agricole humide, 5,2 millions de tonnes de céréales, 1,5 millions de tonnes de cultures de rente dont 800 000 tonnes de coton, 938 000 tonnes d’autres cultures vivrières, etc.

Alfred KANON

ecodufaso.com / ecodafrik.com

Légendes

1-    En plus des intrants…

2-    … les acteurs du développement local devraient bénéficier de matériels agricoles

 

 

Aller en haut