Accueil / Tic & Telecoms / Canon dégrade ses prévisions annuelles

Canon dégrade ses prévisions annuelles

Canon dégrade ses prévisions annuelles

Le bénéfice net du géant japonais a chuté sur les neuf premiers mois de l’année.

Le groupe japonais de photographie et bureautique Canon (CAJ 29.1 -7.15%) a de nouveau dégradé mardi ses prévisions de résultats annuels, après une chute de 19% de son bénéfice net à l’issue des neuf premiers mois de son exercice calendaire 2015.

En dépit d’une hausse de 3,4% de son chiffre d’affaires à 2757,63 milliards de yens (22,15 milliards de francs), le groupe a vu ses marges se réduire et son gain net descendre à 151,3 milliards de yens (1,19 milliard de francs). Le bénéfice d’exploitation a diminué de 6,4% à 248,17 milliards de yens.

Alors qu’il ne reste plus que trois mois à comptabiliser avant la fin de l’année, le groupe a jugé difficile d’atteindre les résultats précédemment escomptés. Il n’espère désormais plus qu’un bénéfice net de 225 milliards de yens (au lieu de 245 auparavant attendus) soit un repli de 12% sur un an. Son gain d’exploitation devrait plafonner à 365 milliards de yens (+0,4% sur un an, au lieu de 380) et son chiffre d’affaires n’augmenter que de 2,5% à 3820 milliards, alors que le groupe prévoyait précédemment une hausse double à 3930 milliards.

Ralentissement d’activité

Canon indique avoir ressenti les effets du ralentissement d’activité en Chine, et par ricochet dans d’autres pays d’Asie, sur le segment des copieurs multifonctionnels monochromes laser et les imprimantes à jet d’encre. Globalement toutefois, cette activité bureautique a été plus performante grâce à la demande de copieurs couleur dans les nations les plus avancées.

Sur le volet des appareils photo, les ventes ont continué de décliner tant pour les boîtiers à visée reflex et objectifs interchangeables que pour les modèles compacts, en dépit d’un petit rétablissement du marché au Japon et en Europe, a expliqué Canon.

Ventes gonflées

Les divisions d’instruments pour les chaînes de production de semi-conducteurs et écrans plats se sont en revanche bien comportées ce qui a permis de combler une partie du manque à gagner subi par ailleurs.

Dans l’ensemble, si une partie des ventes à l’étranger ont pu être gonflées par l’appréciation du dollar face au yen, à l’inverse, des dépenses de développement et frais de fonctionnement renchéris hors du Japon par la hausse du billet vert ont amoindri les marges, a également précisé Canon. Les mesures de réduction de coûts n’ont pas suffi pour compenser.

(afp/nxp)
tdg.ch

Aller en haut