samedi 23 janvier 2021
Accueil / Développement / CEEAC : les chefs d’Etat fixent les priorités de développement

CEEAC : les chefs d’Etat fixent les priorités de développement

CEEAC : les chefs d’Etat fixent les priorités de développement

Les chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont défini les axes prioritaires de développement devant favoriser l’intégration communautaire au cours des cinq prochaines années.  

Réunis le 27 novembre 2020 à Libreville (Gabon) pour leur 18è sommet ordinaire, les dirigeants de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) ont passé en revue les principaux points permettant d’accélérer le développement et l’intégration régionale. Après avoir accordé leurs violons sur les sujets prioritaires qui tournent essentiellement sur le développement des infrastructures de communication et la consolidation de la paix et la sécurité, ils ont adopté un chronogramme d’activités pour leur mise en œuvre au cours des cinq prochaines années.

L’implémentation du Plan stratégique indicatif à moyen terme 2021-2025 et du Plan d’actions prioritaires 2021 de la Communauté place au centre des priorités, la construction des routes inter-Etats en vue de favoriser l’intégration communautaire, la concrétisation du marché commun et la libre circulation des personnes et des biens, ainsi que la sécurité devenue un enjeu crucial dans la perspective de relever le défi du développement.

Ainsi, sur le premier point, les chefs d’Etat ont convenu d’élaborer une stratégie régionale en matière de gouvernance des frontières alignée sur la stratégie continentale qui préconise une délimitation claire des frontières et d’assurer le leadership pour sa matérialisation, tandis que sur le second point, la Conférence a instruit la Commission de la CEEAC d’accélérer la mise en œuvre des décisions prises en matière d’opérationnalisation de la zone de libre-échange tout en poursuivant la mise en place de l’union douanière de la Communauté.

Au moment où l’on s’active de plus en plus pour la fusion entre la CEEAC et la CEMAC (Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale) afin que cette région soit dotée d’une seule institution régionale comme dans les autres parties du continent, les chefs d’Etat ont « pris acte de l’état d’avancement des travaux relatifs à l’harmonisation des instruments de l’intégration commerciale et au rapprochement des cadres institutionnels de la CEEAC et la CEMAC » avant de se féliciter de « la rationalisation des Communautés Economiques Régionales en Afrique Centrale, pour les avancées significatives obtenues dans la mise en œuvre de ce processus ».

Six chefs d’Etat sur les onze que constitue la CEEAC ont pris part aux travaux, en l’occurrence, l’hôte du sommet Ali Bongo Ondimba du Gabon qui a passé le relais de la présidence en exercice au Congolais Denis Sassou Nguesso du Congo, Idriss Déby du Tchad, João Lourenço de l’Angola, Faustin Archange Touadéra de la Centrafrique et Evariste Ndayishimiye du Burundi.

financialafrik

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut