Accueil / Développement / Cevital conforte ses investissements en Algérie

Cevital conforte ses investissements en Algérie

Cevital conforte ses investissements en Algérie
Il a inauguré sa deuxième unité de verre plat

Le groupe d’Issad Rebrab a l’ambition aujourd’hui de passer à une autre échelle : exporter pour 3 milliards de dollars d’ici 2020.

Le groupe Cevital a inauguré hier la seconde ligne de production de son usine de verre plat, sise à Larbaâ, dans la wilaya de Blida. Le renforcement de son appareil de production permet à Mediterranean Float Glass (MFG), filiale du groupe Cevital, de porter ses capacités à 1400 tonnes/jour, se hissant ainsi au rang de leader africain et méditerranéen. Le groupe d’Issad Rebrab fait un pas de plus sur les marchés internationaux puisque les volumes dédiés à l’exportation représenteront 60% des ventes de MFG en 2017.

Cette deuxième chaîne de production a nécessité un investissement de 120 millions d’euros sur un budget total de 300 millions d’euros investis sur d’autres unités. Outre le relèvement des niveaux de production, passant de 600 tonnes/jour à 1400 t/j ainsi que le volume des exportations, cette seconde chaîne de production a pour vocation de rehausser de 60% le chiffre d’affaires de MFG et de diversifier sa gamme de produits. Mais pas seulement. Dans le viseur, plusieurs autres marchés en Afrique, en Europe et en Asie.

Le groupe Cevital multiplie ainsi ses avancées sur les marchés internationaux grâce au renforcement des volumes destinés à l’exportation et la diversification de sa gamme de production. L’ouverture de la nouvelle ligne de production permet à MFG de produire le verre pyrolytique, le verre coloré dans la masse et le verre destiné à l’industrie de l’électroménager. Il est clair qu’aujourd’hui l’ambition de Cevital est de passer à une autre échelle. «Nous n’allons pas nous arrêter là.
Notre ambition est de faire passer l’Algérie du stade d’importateur à celui d’exportateur dans les différents secteurs d’activité où Cevital est présent»
, souligne le patron du groupe, Issad Rebrab, devant un important parterre d’ambassadeurs, de patrons, des cadres dirigeants de ses entreprises et de journalistes. Chiffres à l’appui, le sucre de Cevital est exporté à destination de 28 pays, la totalité de la production de son usine d’électroménager de Sétif est expédiée sur les marchés internationaux, tandis que 50% de la production de son usine Oxxo est destinée à l’export.

Le groupe Cevital envisage de partir à l’assaut d’autres marchés grâce à l’entrée en production, dès l’année prochaine, de sa nouvelle usine de rond à béton, implantée à Oran, et de son unité de trituration des graines oléagineuses.

Important pourvoyeur d’emplois

Le groupe d’Issad Rebrab poursuit sur sa lancée avec l’arrivée sous peu de deux autres projets : une cimenterie d’une capacité de deux fois 5 millions de tonnes à Constantine et une unité de fabrication de charpente métallique à Bouira. «Cevital se donne l’objectif de réaliser un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars à l’export d’ici trois années, dont 2 milliards de dollars par l’usine Brandt implantée à Sétif», indique Issad Rebrab.
Son groupe franchit une nouvelle étape de son développement avec la mise en marche de la deuxième ligne de production de MFG. Signe de son engagement à accompagner la croissance et la dynamique économique du pays, à l’heure où le gouvernail de la croissance est orienté résolument vers le secteur privé, Cevital reste également l’un des meilleurs pourvoyeurs d’emplois en Algérie avec, au tableau, 1200 travailleurs employés par MFG, 7500 par l’usine Brandt de Sétif, 3000 par OXXO de Sétif et autant de milliers de salariés sur les unités agroalimentaires de Béjaïa.

Le groupe d’Issad Rebrab a le vent en poupe grâce aux marchés extérieurs qui ont permis une nette hausse de ses résultats et une précieuse percée à l’international. Cette belle performance se renforcera bientôt avec un projet de complexe sidérurgique au Brésil et une exploitation pour la fabrication de la Stevia au Paraguay. Ces deux derniers projets étaient en discussion la semaine dernière avec les officiels brésiliens et paraguayens.

La taille du conglomérat algérien Cevital connaît ainsi une croissance fulgurante depuis, notamment, le rachat des usines françaises OxxO et Brandt, cette dernière cumulant à elle seule 1300 brevets et quatre marques prestigieuses mondialement connues. Si les projets du groupe en Algérie sont financés exclusivement par ses propres fonds, à l’international Cevital fait appel à des montages financiers en jouant la carte de sa solide réputation.

Le pôle industrie de Cevital, qui réalise l’essentiel du chiffre d’affaires du groupe, accomplit ses meilleures performances avec la mise en production, cette année, de quatre projets montés exclusivement en autofinancement. En Algérie comme à l’étranger, Cevital met ainsi plein feux sur l’investissement à haute valeur ajoutée et fortement exportateur. Le groupe capitalise sur sa bonne santé financière et sur son image pour accélérer en Algérie et à l’étranger.

Ali Titouche
elwatan

Aller en haut