Accueil / Auto & Transports / Cfao Côte d’Ivoire: Régression du marché de l’automobile : La CFAO ‘‘tire son épingle du jeu’’

Cfao Côte d’Ivoire: Régression du marché de l’automobile : La CFAO ‘‘tire son épingle du jeu’’

Cfao Côte d’Ivoire: Régression du marché de l’automobile : La CFAO ‘‘tire son épingle du jeu’’

“Nous considérons que le groupe Cfao peut développer une offre de qualité dans ce domaine. Nous pourrons communiquer prochainement sur ce sujet”, a annoncé Fabrice de Creisquer, président directeur général de Cfao Motors, Délégué général Cfao Côte d’Ivoire.”

La filiale automobile en Côte d’Ivoire du groupe français CFAO, se porte bien et ce, malgré la régression du marché. Dans ce contexte, la « Cfao tire son épingle du jeu », a confié dans un entretien, au quotidien Fraternité Matin, Fabrice de Creisquer, président directeur général de Cfao Motors, Délégué général Cfao Côte d’Ivoire.

« Notre chiffre d’affaires est stable dans un marché automobile qui baisse de 11%. Nous maintenons nos parts de marché autour de 40% dans un environnement concurrentiel plus fort, et Toyota reste leader en Côte d’Ivoire », a-t-il indiqué.

A propos du rapport du cabinet Deloitte, commissaire aux comptes, du groupe qui a noté une baisse du chiffre d’affaire dans le premier semestre 2016, M. Creisquer estime qu’il faut replacer cette situation dans un contexte bien particulier. “Nous avons procédé d’un point de vue comptable à un ajustement technique cette année, en transférant certaines activités B2B dont nous avions la responsabilité (poids lourds, pneumatiques, chariots élévateurs…) vers Cfao Equipment, une autre entité du groupe. Un transfert équivalent à environ 10 milliards de FCfa. C’est ce manque à gagner qui peut sembler altérer nos résultats au premier semestre”, a-t-il expliqué.

Concernant la régression du marché, il a souligné que les ventes de 2015 (10 000 véhicules neufs) constituaient un record que que son groupe n’a pas connu depuis les années 80. “En 2016, les ventes devrait être de 9000 unités, ce qui reviendrait à un ajustement du marché”, prévoit le groupe.

Pour lui, l’une des réponses à la contraction du marché réside entre autres dans l’adaptation, l’innovation, la proposition d’offres de financements attractives aux clients. L’objectif de la Cfao, a-t-il poursuivi, est de mettre le client au centre de la stratégie du groupe et surtout en faire un partenaire.

« Dans notre stratégie, figure la vente de véhicules d’occasion. Nous estimons aujourd’hui à 35.000 le nombre de véhicules importés et 80.000 transactions en moyenne (véhicules qui changent de propriétaire) chaque année. Le marché est important, mais l’offre actuelle n’est pas au niveau. Nous considérons que le groupe Cfao peut développer une offre de qualité dans ce domaine Nous pourrons communiquer prochainement sur ce sujet », a-t-il annoncé.

« Au niveau local, ici en Côte d’Ivoire, nous multiplions les innovations en termes de services et d’organisation : renforcement d’une direction marketing et communication pour mieux utiliser les réseaux sociaux et les nouveaux médias, traitement d’enquêtes de satisfaction basées sur les témoignages directs de nos clients, réalisations de showrooms modernes pour le confort de nos salariés et le bien-être de nos clients (Cf.Toyota Treichville), succession d’opérations promotionnelles, etc. », a fait savoir M. Fabrice de Creisquer.

CHEICKNA D. Salif / fratmat.info

Aller en haut