Accueil / Tic & Telecoms / Chaînes d’info : NBC News négocie son entrée au capital d’Euronews

Chaînes d’info : NBC News négocie son entrée au capital d’Euronews

Chaînes d’info : NBC News négocie son entrée au capital d’Euronews

Euronews est actuellement contrôlée par le magnat d’origine égyptienne Naguib Sawiris, qui possède 53% du capital et restera le premier actionnaire si le rapprochement devait se concrétiser

La chaîne américaine d’informations NBC News (groupe NBC Universal/Comcast) négocie son entrée au capital de son homologue Euronews , qui verrait son nom modifié pour prendre en compte l’apport de son nouveau partenaire.

Avec une participation comprise entre 15% et 30%, NBC deviendrait le deuxième actionnaire de la chaîne paneuropéenne, basée à Lyon, mais se verrait confier un rôle moteur “d’actionnaire industriel”. Les deux partenaires potentiels se sont engagés dans des “négociations exclusives”, avec pour objectif d’arriver à un accord avant la fin de l’année, a-t-on encore ajouté, peu après la tenue d’un conseil de surveillance de la chaîne.

“Sur le modèle de MSNBC”

Euronews est actuellement contrôlée par le magnat d’origine égyptienne Naguib Sawiris, qui possède 53% du capital et restera le premier actionnaire si le rapprochement devait se concrétiser. Le solde est entre les mains d’une vingtaines de chaînes publiques qui resteront les “gardiens” de l’identité européenne de la chaîne.

Pour prendre en compte l’apport de son partenaire américain, le nom d’Euronews disparaîtra au profit d’une combinaison Euronews NBC, NBC Euronews ou de tout autre nom à définir. “Un peu sur le modèle de MSNBC”, la chaîne d’informations fondée par NBC en partenariat avec Microsoft.Le montant de l’argent que NBC pourrait injecter dans la chaîne n’a pas été précisé.

Plan de redéploiement

Euronews a récemment engagé un plan de redéploiement de ses effectifs, passant par la suppression de 35 postes, après avoir engagé d’importants investissements pour se doter d’un siège flambant neuf et lancer une déclinaison africaine.

La chaîne paneuropéenne, déficitaire depuis plusieurs années, veut également changer ses méthodes de travail. Actuellement, toutes les éditions nationales de la chaîne diffusent les mêmes sujets, simplement traduits dans la langue locale.

Le groupe emploie 395 personnes en contrat à durée indéterminée, mais ses effectifs atteignent le millier en comptant les intérimaires et les pigistes. La source interrogée a souligné qu’il était “trop tôt” pour savoir si le rapprochement avec NBC était susceptible d’avoir un impact sur les effectifs.

lesechos

Aller en haut