Accueil / Auto & Transports / Chemin de fer Abidjan-Ouagadougou: Début des travaux de réhabilitation le 15 septembre

Chemin de fer Abidjan-Ouagadougou: Début des travaux de réhabilitation le 15 septembre

Chemin de fer Abidjan-Ouagadougou: Début des travaux de réhabilitation le 15 septembre

 

Les travaux de réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouagadougou, long de 1260 km, vont débuter le 15 septembre prochain. Ainsi, en ont convenu les gouvernements burkinabè et ivoirien, le mardi 18 juillet 2017, à l’issue de la 6e conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

Au nombre des accords signés à la 6e conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, tenue les 17 et 18 juillet 2017, figure celui relatif à la réhabilitation du chemin de fer Abidjan Ouagadougou. Il en ressort que les travaux devraient démarrer en mi-septembre 2017.

Les gouvernements burkinabè et ivoirien ainsi que la Société internationale de transport africain par rail (SITARAIL), une filiale de Bolloré gérant de la ligne Ouagadougou – Abidjan, ont signé un accord à ce propos fixant la date de démarrage.

«Les travaux vont effectivement démarrer dès le 15 septembre, les commandes de nouveaux matériels également, de nouvelles locomotives (…) vont être en construction, et ça va aller très rapidement», a déclaré à la presse le Président directeur général (PDG) du groupe Bolloré Railways, Eric Melet.

De l’avis de M. Melet, la croissance économique est dynamique entre le Burkina Faso et la Côte d’ivoire et il y a beaucoup de matériels qui doivent être transporté sur le chemin de fer. Il a précisé que le prolongement jusqu’à la ville minière de Kaya (nord) de cette ligne qui représente le principal débouché maritime pour le Burkina Faso, va «permettre dans les quatre années à venir de transporter un million de tonnes de minerai».

Pour sa part, le ministre burkinabè en charge des affaires étrangères Alpha Barry a expliqué que «l’aboutissement des négociations avec le groupe Bolloré pour la réhabilitation du chemin de fer va permettre la réalisation du projet d’un montant total de 400 millions d’euros, soit 262 milliards de francs CFA». Et d’ajouter que la première phase de 130 millions d’euros soit environ 85 milliards de francs CFA sera exécutée sur une durée de 4 ans.

Outre la réhabilitation du chemin de fer, onze accords de coopération ont été signés à l’issue d’un conseil des ministres conjoint présidé par le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara et son homologue burkinabè Roch Marc Christian Kaboré.

Ces accords touchent notamment à la sécurité et à la défense, la lutte contre la traite transfrontalière des enfants et la création de fonds d’amitié et de coopération dédiées à la promotion de la femme et de la jeunesse.

Le Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso est un cadre de concertation né depuis 2008 et qui rassemble annuellement les exécutifs des deux pays.

Il a vu le jour sous l’impulsion des ex-présidents ivoirien Laurent Koudou Gbagbo et burkinabè Blaise Compaoré qui avaient voulu par cet acte, renforcer l’axe Ouagadougou-Yamoussoukro.

Les réunions se tiennent alternativement dans les capitales politiques des deux Etats et permettent d’évoquer des sujets de développement concernant les deux pays.

La 7e conférence au sommet du TAC est annoncée pour juillet 2018 à Yamoussoukro, dans la capitale ivoirienne.

Alfred KANON

 ecodafrik.com

 

Légendes

La réhabilitation du chemin de fer Abidjan-Ouaga va dynamiser davantage fret ferroviaire entre les deux pays

Au total 11 accords ont été signés lors du 6e TAC à Ouagadougou

 

Aller en haut