Accueil / International / Chine : l’inflation au plus bas depuis un an

Chine : l’inflation au plus bas depuis un an

Chine : l’inflation au plus bas depuis un an

L’inflation s’affiche à 1,3 % en rythme annuel en août. Les prix

sortie d’usine semblent aussi sortir de leur spirale déflationniste.

Poursuivant sa chute constatée depuis plusieurs mois, l’inflation est tombée en Chine à son plus bas niveau depuis près d’un an, selon des chiffres publiés vendredi par le Bureau national des statistiques.

L’indice des prix à la consommation affiche en effet une hausse de 1,3% en rythme annuel, soit son rythme le plus bas depuis octobre 2015.

Cette hausse, qui s’expliquerait avant tout par la baisse des prix du porc ( après son envolée du printemps dernier ), la viande la plus consommée en Chine. Une hausse beaucoup moins forte que celle attendue par les analystes qui prévoyaient une hausse de l’ordre de 1,7 %, en légère baisse par rapport au mois précédent. La hausse des prix à la consommation s’était établie en juillet à 1,8%, après 1,9% en juin et 2% en mai.

La situation s’améliore pour les entreprises

Si cette baisse plus prononcée que prévue a agréablement surpris, les chiffres publiés ce vendredi matin comportaient une autre bonne nouvelle : celle relative la baisse des prix sortie d’usine, qui ont reculé de 0,8% en août, soit leur repli le plus faible depuis avril 2012.

Or, si Pékin a fait de la lutte contre l’inflation l’une de ses priorités, les entreprises installées en Chine sont confrontées depuis plusieurs mois à une véritable déflation de leurs prix à la production. La faiblesse du recul au mois d’août pourrait donc indiquer que la situation se rétablit puisque cet indice et indice avait encore reculé en juillet de 1,7% et de 2,6% en juin.

Combinées, la faible inflation et l’amélioration de la situation des prix à la production devrait profiter au chiffre d’affaires des entreprises.

Cerise sur le gâteau, ces chiffes sont rendus publics alors que plusieurs indicateurs encourageants viennent d’être publiés : une hausse des importations en août (la première depuis deux ans) et un indice des directeurs d’achat au plus haut depuis octobre 2014 notamment.

 

 

 

lesechos.fr

Aller en haut