Accueil / Développement / Ciments de Bizerte : L’endettement atteint un niveau record à 101 millions de dinars

Ciments de Bizerte : L’endettement atteint un niveau record à 101 millions de dinars

Ciments de Bizerte : L’endettement atteint un niveau record à 101 millions de dinars

Avec un chiffre d’affaires en perpétuelle baisse et une dette qui ne cesse de grimper et qui a atteint 101 millions de dinars à fin juin, l’entreprise publique fait figure de mort-vivant du Tunindex.

Au 30 juin 2017, le chiffre d’affaires de Ciments de Bizerte affiche un recul de 8,3% atteignant 31,6 millions de dinars. Selon le management de la société, cette baisse est dûe à la conjoncture du marché local conjuguée à la chute vertigineuse des exportations (-81%) sur les marchés habituels (Algérie et Lybie). Cette situation a entraîné une concurrence acharnée entre les cimenteries touchant les prix, les modalités de règlements et les avantages accordés.

Parallèlement, la production a atteint 332 350 tonnes à l’issue du premier semestre, en hausse de 46% et ce, suite à la bonne marche du four, des gratteurs et du concasseur.

Par ailleurs, l’endettement a atteint un niveau record à l’issue du premier semestre à 101 millions de dinars, contre 96 millions une année auparavant.

Il est à noter que la société a obtenu tous les crédits à moyen et long terme nécessaires pour le financement de son programme de mise à niveau II (PMN II) et de certains projets d’accompagnement et que les contrats de crédits, servant pour le financement du reliquat des projets suscités, ont été signés.

En ce qui concerne les crédits à court terme pour préfinancement des stocks, le management de la société précise qu’ils seront honorés à leurs échéances quoiqu’il reste envisageable de les renouveler pour une période supplémentaire.

Perspectives :

La société présente les perspectives du deuxième semestre 2017 comme suit :

- L’augmentation sensible de la production de clinker et de ciment suite aux travaux de maintenance annuelle ce qui permettra de subvenir à la demande locale et le développement de l’export.

- Finalisation du projet d’aménagement du quai qui est prévu s’achever au cours du troisième trimestre 2017 dotant ainsi la société d’un quai spécialisé performant permettant d’une part le développement des exportations par voie maritime du clinker et du ciment vers l’Afrique et l’Europe et d’autre part le déchargement des navires de coke de pétrole pour tout le secteur cimentier reprenant ainsi les recettes conséquentes au titre de cette activité qui a été suspendue depuis juin 2015 suite aux travaux d’aménagement.

ilboursa

Aller en haut