Accueil / Finances / Classement de banques africaines: Maurice pointe 40e !

Classement de banques africaines: Maurice pointe 40e !

Classement de banques africaines: Maurice pointe 40e !

Le dernier numéro de «The Africa Report», la consœur anglophone du magazine «Jeune Afrique», présente, dans une édition spéciale Octobre-Décembre 2015, un classement bancaire plein d’enseignements. Cette compilation a rassemblé un échantillon de 900 banques africaines.

Pour les premières banques africaines de par la taille des actifs totaux, pas de surprise, les cinq premières sont sud-africaines menées, en cela, par la Standard Bank. Dans les quinze premières banques africaines, outre les géants sud-africains, on retrouve principalement les banques de l’Afrique du Nord : deux égyptiennes, trois marocaines, deux algériennes. Eco-bank Transnational du Togo est à la 14e place et la première banque nigériane (First Bank of Nigeria…) pointe à la 15e place, suivie par huit autres banques nigérianes dans le peloton des 40 premières qui voit aussi la première banque éthiopienne (23e ), cinq banques angolaises (dont la première est 26e ) ainsi que la première sénégalaise (37e ).

La première banque mauricienne, la Mauritius Commercial Bank Ltd, est à la 40e place de ce classement, la HSBC à la 57e , la Standard Chartered à la 68e et la SBM à la 71e.

Cette étude, basée sur les résultats financiers se terminant en 2014, soit avant le pire de la baisse des commodités, dont le prix du pétrole et des minerais, souligne que l’échantillon des 200 plus grandes banques d’Afrique alignait alors des actifs de plus de 1 500 milliards USD (+8,4 % v/s 2013). Quant au Net interest Income (NII), soit la différence entre les intérêts reçus et les intérêts payés, ils auront progressé de 25,7 % à 76,5 milliards USD, ce qui, en passant, équivaut à une marge brute de 5 %, une moyenne africaine avec laquelle les banques mauriciennes s’alignent bien, dans le meilleur des cas. Il est à craindre qu’en 2015, la rentabilité bancaire dans les pays africains plutôt dépendants de leurs matières premières exportées, va sérieusement baisser.

Parmi les 200 plus grosses banques africaines trônant les meilleures marges brutes (Net Interest Income) (Tableau), citons l’African Bank (24,2 %) et Capitec Bank, (15,5 %), toutes deux d’Afrique du Sud, suivies d’Equity Bank, de Kenya Commercial Bank et de Cooperative Bank, toutes trois du Kenya (13,8%, 11,8% et 11,3 % respectivement), ainsi que la First National Bank (Afrique du Sud) avec 11,1 %, et Ecobank Nigeria (10,1 %), qui s’affichent toutes à plus de 10 %. En 2014, la SBM était à 5,1 % et la MCB à 4,8%. Signalons, enfin, que des marges brutes épaisses ne sont pas nécessairement des garanties de modèle économique réussi. Ainsi, la première banque du tableau, African Bank, qui opérait apparemment avantageusement dans du «unsecured lending», dans des poches de clients souvent non bancarisés, a été mise en «curatorship» en août 2014. Il en est sorti, après apurement des mauvaises dettes, une «Good Bank» qui devrait mieux faire à la suite de la nomination de cinq nouveaux directeurs non exécutifs, apparemment tant expérimentés qu’indépendants.

Philippe A. Forget
lexpress.mu

Aller en haut