dimanche 15 septembre 2019
Accueil / International / Coca-Cola conserve sa société africaine de mise en bouteille CCBA

Coca-Cola conserve sa société africaine de mise en bouteille CCBA

Coca-Cola conserve sa société africaine de mise en bouteille CCBA
La multinationale américaine de fabrication de soda Coca-Cola renonce à la restructuration de son entreprise de mise en bouteilles en Afrique Coca-Cola Beverages Africa (CCBA). Par cette décision la firme d’Atlanta maintient sa position en Afrique où il doit composer avec la concurrence locale et internationale.

Pour l’instant, le groupe Coca-Cola va conserver sa participation majoritaire dans la société Coca-Cola Beverages Africa (CCBA). L’annonce a été faite ce lundi 20 mai par le groupe qui vient de prendre le contrôle de la totalité du capital de la société nigériane Chi, spécialisée dans les boissons et les snacks, pour renforcer sa présence en Afrique. La multinationale a mis en place il y a quelques années un plan mondial de restructuration. Dans le cadre de ce plan international visant à céder ses actifs de fabrication et de distribution, le géant américain des boissons avait voulu réorganiser son unité locale. Un dispositif qui à terme devrait lui permettre de se concentrer sur les boissons comme activité principale afin d’accroître ses marges.

« Bien que nous restions attaché au processus de re-franchisation, nous pensons que Coca-Cola à tout intérêt à continuer de détenir et d’exploiter CCBA » a déclaré l’entreprise dans son communiqué.

L’annonce a fait chuter les actions de Coca-Cola HBC à 7,4%. Selon les informations communiquées, la firme d’Atlanta a eu des discussions avec plusieurs partenaires potentiels. La société a annoncé qu’elle reclasserait ses états financiers par rapport au deuxième trimestre de 2019 pour inclure dans ses objectifs financiers les activités de CCBA présente dans 12 pays africains.

Tout a commencé en 2016 lorsque Coca-Cola a acquis une participation majoritaire dans CCBA, le plus important embouteilleur de boissons sans alcool du Continent, avec des activités dans une douzaine de marchés, notamment Afrique du Sud, au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie. Les marques implantées localement sont les principales  représentantes et revendeuses de la société en Afrique. Par ce désistement, Coco Cola maintient sa position en Afrique où il doit faire face à la concurrence de ses rivaux comme Pepsi-Cola mais aussi des marques de boissons locales qui ont le vent en poupe.

La Tribune Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut