lundi 19 août 2019
Accueil / Tic & Telecoms / COMMENT LA TECHNOLOGIE CHANGE L’AFRIQUE

COMMENT LA TECHNOLOGIE CHANGE L’AFRIQUE

COMMENT LA TECHNOLOGIE CHANGE L’AFRIQUE

Comme indiqué dans le Rapport sur le développement durable en Afrique 2017, l’accès du continent à la technologie s’améliore considérablement, la couverture du réseau mobile augmentant de plus en plus rapidement et convergeant avec le reste du monde.

L’accès généralisé à Internet à large bande est un facteur clé pour la croissance économique, la création d’emplois et l’inclusion sociale. En outre, il constituee une plateforme pour l’innovation dans le secteur des entreprises.

L’augmentation de la connectivité du téléphone mobile à des coûts abordables offre de grands avantages tels que l’accès à des services financiers tels que les comptes d’argent mobile. L’utilisation de dispositifs 3G pour effectuer des paiements est une autre grande promesse : seulement 25 % des Africains ont un compte bancaire, mais 75 % ont accès à un téléphone mobile. En outre, l’Afrique manque de succursales bancaires. En particulier dans les zones rurales, de sorte que la technologie peut permettre des prêts peer-to-peer.

Mais il y a encore d’autres avantages importants. Les services et applications mobiles ont aidé des millions d’Africains à avancer, tout en fournissant des informations accessibles sur les prix du marché, la météo et même de bonnes pratiques agricoles.

Cette révolution du téléphone cellulaire a contribué à traiter des problèmes de santé. Par exemple, les soins maternels. GAVI Alliance, qui se concentre sur les vaccinations et les services connexes, a fait le lien entre les chauffeurs de taxi et les patients de maternité utilisant la technologie cellulaire pour emmener les femmes enceintes rapidement aux cliniques pour recevoir l’attention rapide dont elles ont besoin. Certaines parties de l’Afrique ont de nombreuses applications mobiles médicales, comme l’Ouganda avec 3 400 (plus que n’importe quel pays en développement) ce qui, ironiquement, constituee en même temps un problème dû aux cas de mauvais diagnostics.

En Sierra Leone, les communautés de pêcheurs ont eu recours à une combinaison de téléphones mobiles et de caméras GPS pour signaler les bateaux de pêche étrangers qui volent dans leurs eaux.

Une autre utilisation importante des technologies de l’information et de la communication (TIC) est évidente dans l’agriculture. La technologie peut bénéficier à l’agriculture africaine avec :

1. Informations sur le marché. Esoko, un service qui donne aux agriculteurs accès à des informations transparentes sur les prix des cultures, permet aux agriculteurs de passer des commandes d’achat/vente.

2. Assurance agricole. Les TIC permettent aux petits exploitants d’avoir accès à une assurance-récolte pour faire face à des conditions météorologiques incertaines.
Ce rythme doit se poursuivre et se renforcer pour générer des bénéfices plus grands tels que la création d’emplois, le développement de sa propre recherche technologique, la transformation de la main-d’œuvre et la génération de nouveaux services et secteurs d’activité, ainsi que l’innovation dans les affaires. Par conséquent, les responsables politiques et les décideurs doivent s’efforcer d’étendre la couverture jusqu’aux zones rurales et éloignées de l’Afrique où l’accès est relativement plus limité.

izf

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut