Accueil / Tic & Telecoms / Comment les nouvelles technologies réinventent le commerce en ligne

Comment les nouvelles technologies réinventent le commerce en ligne

Comment les nouvelles technologies réinventent le commerce en ligne

Les professionnels se tournent vers la réalité augmentée, l’intelligence artificielle et l’imprimante 3D pour doper leurs ventes…

 

Réalité augmentée, intelligence artificielle ou encore imprimante 3D… Ces nouvelles technologies viennent déjà réinventer la vente à distance. 20 Minutes a profité de son passage au Paris Retail Week, salon dédié au commerce de détail qui se tient jusqu’à ce mercredi à Paris Porte de Versailles, pour sélectionner trois innovations.

« Comment rassurer un client sur le choix d’un article de déco ? Comment lui garantir que cet objet s’intégrera bien avec son intérieur ? ». Pour répondre à cette question, la plateforme de matching décoration What a nice place, dont le siège est à Lille, a développé en partenariat avec l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria) un « coach déco virtuel ». Leroy Merlin le teste déjà sur son rayon luminaire.

Concrètement, vous pouvez sur le site ou l’application de Leroy Merlin télécharger une photo de votre salon ou de votre chambre. Le coach virtuel, qui est une intelligence artificielle, va analyser votre image et sélectionner les lampes – seize au maximum – qui s’intègrent le mieux à votre déco. « Le plus difficile a été d’apprendre à cette intelligence artificielle à penser comme un décorateur d’intérieur », expliquent Anne et Isabelle, les fondatrices de What a nice place. En pratique, le coach analyse différentes données – les couleurs, les styles et les prix du mobilier existant ou encore l’espace disponible. Anne et Isabelle espèrent bientôt étendre les compétences de ce coach au mobilier avant de créer son équivalent pour les accessoires de mode (chaussures, sacs, bijoux, etc.).

Keyneosoft, société lilloise spécialisée dans l’architecture du point de vente connecté, a développé pour l’enseigne Ikea une nouvelle application pour Smartphone – pour l’instant encore en test – permettant aux clients de configurer leur propre cuisine.

Concrètement, l’application permet de prendre les mesures de sa pièce, d’en importer la photo, puis de sélectionner les modules de cuisine désirés. A partir de là, le téléphone mobile doit être placé sur des lunettes spéciales – Ikea envisage de les faire parvenir gratuitement ou presque aux clients commandant à distance. Lorsque le client les chausse, il se retrouve projeté dans sa future cuisine, déjà virtuellement aménagée. Il y est plongé en totale immersion et avec une vue à 360°. Il peut dès lors modifier la couleur des modules, mais aussi changer leur disposition ou les supprimer. Une fois le projet terminé, la commande peut être passée d’un seul clic.

C’est une innovation imaginée par la start-up lilloise Unistudio et le chausseur Eram. Leur « Atelier 27 » permet de fabriquer, en une heure, un talon sur-mesure, imprimé en 3D. Techniquement, il ne s’agit pas vraiment d’un talon, mais plutôt d’une coque de talon en plastique à positionner sur un talon déjà existant. « Réalisé en amidon de maïs, ce plastique, qui est extrêmement solide, est pour l’instant le seul matériau disponible mais nous travaillons au développement de nouvelles matières », assure Thiphaine, responsable marketing client chez Eram.

Eram a pour l’instant travaillé sur l’habillage d’un seul modèle de talon pour lequel il propose pas moins de six cents combinaisons possibles, en variant la largeur, la texture, la couleur ou encore les motifs. Des impressions géométriques en volume – comme un nœud ou une tête de mort – sont également possibles. Pour l’instant en test, cet Atelier 27 pourrait prochainement trouver sa place dans certains magasins Eram, ou être sollicité via la vente en ligne. Le coût d’un tel talon ? Il n’est pas encore déterminé, mais il devrait être limité à quelques euros.

 

 

Céline Boff / 20minutes.fr

Aller en haut