Accueil / Tic & Telecoms / Comptes maquillés: le PDG de Toshiba démissionne

Comptes maquillés: le PDG de Toshiba démissionne

Comptes maquillés: le PDG de Toshiba démissionne

Le PDG du conglomérat industriel japonais, Hisao Tanaka, a démissionné. Tout comme deux de ses prédécesseurs, Norio Sasaki, devenu vice-président du conseil d’administration, et Atsutoshi Nishida, conseiller spécial.

Au vu de l’ampleur du scandale, l’issue ne faisait plus aucun doute. Le PDG de Toshiba, Hisao Tanaka, a démissionné mardi après avoir été nommément désigné responsable d’irrégularités répétées dans la présentation des comptes, a annoncé le conglomérat industriel japonais.

Même sanction pour deux de ses prédécesseurs, Norio Sasaki, aujourd’hui vice-président du conseil d’administration, et Atsutoshi Nishida, conseiller spécial, qui ont décidé de quitter leurs fonctions pour les mêmes raisons ( voir aussi la chaîne japonaise NHK ). Idem enfin pour 5 autres membres du conseil d’administration, précise le communiqué de l’entreprise. Au total, près de la moitié du conseil d’administration a démissionné.

L’actuel président de cette instance, Masashi Muromachi, qui n’a traditionnellement pas de rôle exécutif, va prendre “temporairement” les commandes du groupe. Il avait enchaîné les postes de directeur général adjoint du groupe puis d’administrateur depuis le début des années 2000.

Malversations

Des “malversations organisées” ont permis au conglomérat japonais de gonfler ses bénéfices de 150 milliards de yens (1,16 milliard d’euros, ou 1,2 milliards de dollars) d’avril 2008 à mars 2014 , a révélé un comité d’audit indépendant dont les conclusions ont été rendues lundi. ” Une comptabilité inappropriée a été systématiquement mise en place à la suite de décisions du management … trahissant la confiance de nombreux intervenants”, ont notamment écrit les membres du comité. Et d’ajouter “Toshiba avait une culture d’entreprise dans laquelle les décisions du management ne pouvaient pas être contestées.”

La direction est accusée d’avoir fait pression sur les comptables pour reporter des pertes et ainsi embellir les résultats financiers. “Nous ferons tous nos efforts pour regagner la confiance de nos actionnaires, des investisseurs et tous les autres détenteurs de parts et nous demandons votre soutien”, écrivait hier Toshiba Corp (voir le document) dans un communiqué .

Toshiba doit désormais tout faire pour présenter mi-septembre ses comptes pour l’exercice 2014/2015, avant une assemblée générale extraordinaire des actionnaires qui devrait être appelée à valider la nomination d’un nouveau patron.

A la Bourse de Tokyo, qui a finit en hausse de 0,93 % mardi, le titre Toshiba a nettement surperformé le marché, bondissant de 6,13%, des investisseurs ayant racheté leurs positions à découvert en estimant que les mauvaises nouvelles concernant le groupe ont déjà été prises en compte.

Jean Michel Gradt / Journaliste
lesechos.fr

Aller en haut