Accueil / Finances / Conférence internationale sur l’investissement : Les road shows partiront de New York le 22 sept

Conférence internationale sur l’investissement : Les road shows partiront de New York le 22 sept

Conférence internationale sur l’investissement : Les road shows partiront de New York le 22 sept

Les préparatifs vont bon train pour abriter la Conférence internationale sur l’investissement qui se tiendra les 28 et 29 novembre 2016 à l’hôtel Le Palace à Gammarth (Banlieue nord de Tunis).

 

Ayant le soutien du Canada, de la France, du Qatar et de la Banque mondiale, ce rendez-vous d’envergure internationale a pour objectif de mobiliser les fonds nécessaires au développement des grands projets d’infrastructure via des partenariats public-privé.

Pour ce faire, un Plan quinquennal de développement “Tunisia 2020″ sera présenté à la communauté internationale à l’occasion de la Conférence afin d’aider les investisseurs privés à identifier les secteurs et les filières à fort potentiel dans chacune des régions du pays.

Pour présenter l’état d’avancement des préparatifs pour l’évènement de l’année en Tunisie, une conférence de presse a été organisée ce jeudi 15 septembre à l’Institut Arabe des Chefs d’Entreprise (IACE) en présence de M. Mourad Fradi, co-commissaire général de la Conférence internationale pour l’investissement en Tunisie, M. Khalil Laabidi, Directeur Général de l’Agence de promotion de l’investissement extérieur (FIPA), M. Moncef Baati, chargé de mission auprès du ministre des Affaires Etrangères, et M. Walid Bel Hadj Amor, Directeur Général Adjoint de COMETE Ingineering, le cabinet faisant partie du consortium retenu pour conduire les opérations de promotion du Plan de Développement 2016-2020.

Pour M. Fradi, la Conférence sera une occasion pour présenter aux bailleurs de fonds les nouvelles lois ainsi que les nouveaux points forts de la Tunisie à savoir, la stabilité politique, le rajeunissement de la classe politique, les avancées sécuritaires, l’adoption prochaine du Code d’investissement, ainsi que le projet de loi d’urgence économique qui est en cours d’examen et le nouveau Plan de Développement.

“Le Plan quinquennal lancé en 2016, TUNISIA 2020, est conçu pour atteindre un rythme de croissance annuel supérieur à 4% à partir de 2020. Véritable projet sociétal incluant toutes les composantes de la Nation, il définit une nouvelle vision du développement économique et social”, se félicite M. Fradi.

Rappelons que le Plan de Développement et la Conférence internationale sont soutenus par une campagne de promotion de près de cinq mois qui va permettre de présenter aux investisseurs à travers le monde les ambitions du Plan, les projets d’investissements dans le cadre de cette stratégie, et les réformes économiques, financières et structurelles prévues.

Le montant de l’offre remportée par le consortium composé de la banque d’affaires française Arjil & Associés, du bureau d’études tunisien COMETE Engineering et du groupe de médias et d’événementiel Jeune Afrique Events, est estimé à 2 millions d’euros, soit aux alentours des 4,5 millions de dinars.

1.400 personnalités invitées

S’agissant des préparatifs pour la Conférence, le directeur général de la FIPA a tenu à affirmer que toutes les parties prenantes travaillent d’arrache pied pour faire de ce rendez-vous un succès et une occasion pour remonter la pente des investissements étrangers.

“On prévoit envoyer 1.400 invitations à des Chefs d’Etat et de gouvernement, des ministres, des décideurs, des patrons de grands groupes internationaux, et on s’attend à la présence de 800 personnes”, estime M. Laabidi.

Les enjeux des road shows

Quand aux rencontres (road shows) qui seront menées par le ministre du Développement, de l’Investissement et de la coopération internationale, en coopération avec le ministère des Affaires Etrangères et sous le haut patronage de la Présidence de la République, elles partiront de New-York le 22 septembre, puis Washington les 7- 8-9 octobre en passant par l’Europe (Paris, Londres, Francfort, Milan) pour se terminer au Moyen-Orient fin octobre.

Ces road shows présentent, selon M. Fradi, un triple enjeu et une coordination nécessaire avec les pays amis. Un enjeu économique, puisqu’il s’agit de sensibiliser les investisseurs internationaux aux thèmes/secteurs clés et projets structurants qui seront mis en avant à la conférence, dans le cadre du plan de développement 2016-2020, un enjeu institutionnel et politique, puisque les membres de la délégation tunisienne, menée par les ministres, en profiteront pour rencontrer leurs homologues, et en fin un enjeu médiatique, pour le Gouvernement Tunisien, qui portera ainsi à l’international un message de conviction, de détermination et de dynamisme pour l’avenir.

 

 

 

Omar El Oudi / ilboursa.com

Aller en haut