Accueil / Développement / Congo : Maritime – l’ACODM veut adhérer au Comité maritime international

Congo : Maritime – l’ACODM veut adhérer au Comité maritime international

Congo : Maritime – l’ACODM veut adhérer au Comité maritime international

L’Association congolaise du droit maritime (ACODM) entend adhérer au Comité maritime international (CMI) qui tient son assemblée générale du 7 au 8 septembre à Gênes en Italie.

En vue d’atteindre cet objectif, le président de l’ACODM, Eric Dibas-Franck a sollicité l’appui de son homologue de l’Association française du droit maritime.

« Nous souhaitons qu’à l’occasion de la réunion du CMI qui se tient du 7 au 8 septembre courant que votre association puisse bien vouloir nous apporter l’appui nécessaire en vue de notre adhésion », dit-il.

Le CMI est une structure qui a pour objet de contribuer à l’unification du droit maritime sous tous ses aspects. Il se compose d’associations nationales ou multinationales de droit maritime.

L’ACODM vise, entre autres, à contribuer à l’élaboration, au renforcement et à la vulgarisation du droit maritime. Son adhésion au CMI devrait permettre de faire connaître les problématiques du droit maritime africain aux institutions internationales.

« Le CMI est le lieu par excellence où s’élaborent les projets de conventions maritimes internationales tout comme à l’OMI. La participation de notre association à cette organisation contribuera à assurer le rayonnement et l’attractivité du droit régissant le transport maritime et le transport multimodal », estime Eric Dibas-Franck.

Depuis plus de 70 ans, le CMI s’emploie à la rédaction des textes du droit maritime dont certains servent de socle aux législations nationales et aux propositions des conventions maritimes de l’Organisation maritime internationale (OMI).

Selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), 80% du commerce international s’effectue par voie maritime.

Le Congo qui dispose d’une façade maritime de 170km et d’un port naturel en eau profonde, réalise plus de 90% de ses échanges commerciaux internationaux par la mer. Il a ratifié presque la quasi-totalité des conventions maritimes de l’OMI.

Le CMI tient son assemblée générale à une vingtaine de jours de la célébration de la journée mondiale de la mer qui sera placée cette année sous la thématique : « Connecter navires, ports et personnes ». Cette journée est l’occasion d’attirer l’attention de la communauté internationale sur l’importance des transports maritimes dans le développement socioéconomique et de souligner la nécessité d’améliorer la sécurité, la sûreté et l’efficacité du secteur.

Christian Brice Elion
adiac-congo

Aller en haut