Accueil / Développement / Congo : plusieurs organisations coalisent pour surveiller la dette publique

Congo : plusieurs organisations coalisent pour surveiller la dette publique

Congo : plusieurs organisations coalisent pour surveiller la dette publique

27 organisations de la société civile congolaise viennent de créer une plate-forme pour surveiller la dette publique et les politiques de développement initiées par le gouvernement.

La plate-forme “Dette et développement” au Congo est formée par des organisations spécialisées dans la promotion et la défense des droits de l’homme, la lutte contre la pauvreté et la diffusion de la culture de paix. Il s’agit, entre autres, de l’Association des juristes sans frontière, du Cercle pour les droits de l’homme et la paix, du Forum des jeunes entreprises et de l’Association épiscopale justice et paix.

Selon les initiateurs qui ont évoqué des manquements du pays en matière de gouvernance publique, il faut suivre et contrôler de plus près le processus d’endettement et les politiques publiques de développement.

“Nous ne nous sommes pas constitué en réseau pour réclamer un poste quelconque, mais plutôt pour rappeler aux pouvoirs publics les exigences d’une bonne gestion”, a lancé le prêtre Félicien Mavoungou qui a dirigé l’assemblée générale de cette plate-forme.

Le Congo est confronté à un déficit budgétaire ces trois dernières années, à cause de la baisse des recettes pétrolières inhérente à la baisse des cours internationales du baril. Le secteur pétrolier constitue plus 60% des recettes budgétaires de l’Etat congolais.

La chute des cours mondiaux de l’or noir fait craindre un réendettement du pays qui venait d’accéder, en 2010, à l’Initiative pour pays pauvres très endettés mise en place par le Fonds monétaire international et la Banque mondiale.

D’après la Banque mondiale, le ratio de la dette publique par PIB du Congo devrait dépasser les 50% en 2016.

BRAZZAVILLE, 19 décembre (Xinhua)

Aller en haut