vendredi 22 janvier 2021
Accueil / Mines & Energies / Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Le capital nécessaire au développement de la première phase du projet d’exploitation de minerai de fer Zanaga peut être réduit de 184 millions $ à 2,03 milliards $. C’est ce que rapporte cette semaine une étude conceptuelle réalisée par Zanaga Iron Ore Company pour examiner la viabilité de l’utilisation d’une installation portuaire flottante en lieu et place du transbordement initialement prévu.

L’étude menée par le cabinet d’experts Paterson & Cooke a réalisé une comparaison des trois solutions portuaires disponibles pour le projet Zanaga, en l’occurrence le transbordement, le port en eau profonde et la nouvelle infrastructure portuaire flottante de déshydratation, de stockage et de déchargement (FDSO). En plus de réduire le montant de l’investissement nécessaire, la valeur actuelle nette et le taux de rentabilité interne du projet, la solution FDSO présente également d’importants avantages techniques comme la réduction de l’impact environnemental du projet et une souplesse dans le choix des itinéraires côtiers.

Situé dans le sud-ouest du Congo, près de la frontière gabonaise, le projet Zanaga devrait devenir selon les prévisions une mine de fer à grande échelle avec une production annuelle de 30 millions de tonnes de minerai sur une durée de vie de 30 ans. La première phase de développement porte sur la production de 12 millions de tonnes de minerai de fer par an.

agencecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut