mardi 24 novembre 2020
Accueil / Développement / Conseil : Dentons se positionne en faveur des investissements allemands en Afrique

Conseil : Dentons se positionne en faveur des investissements allemands en Afrique

Conseil : Dentons se positionne en faveur des investissements allemands en Afrique
Le cabinet d’avocats international vient de recruter un ténor de la diplomatie allemande à l’international. Objectif: muscler l’accompagnement en Afrique des investissements allemands encore considérés comme « sous-représentés ».

« Les promoteurs et investisseurs allemands sont toujours sous-représentés dans les projets d’énergie et d’infrastructure en Afrique », estime Thomas Schubert, responsable chez Dentons. Pour contribuer à pallier cette réalité, ce cabinet d’avocats international ramène dans son équipe Albrecht Conze en tant qu’Of Counsel. Armé d’une carrière longue de trente ans, cet ancien diplomate est un fin connaisseur du continent. Conze a été ambassadeur d’Allemagne notamment au Bénin, au Zimbabwe et en Ouganda jusqu’à il y a quelques mois. Et ce, sans parler des fonctions similaires qu’il a occupé en Europe, en Asie et en Afrique pour le compte des Nations Unies et de l’Union européenne notamment en qualité de chef de la mission de soutien aux capacités de sécurité intérieure maliennes (EUCAP Sahel Mali).

Dentons entend s’appuyer non seulement sur les solides compétences techniques d’Albrecht Conze, mais aussi sur « sa connaissance approfondie des cultures et des institutions africaines ». Tout au long de son parcours en effet, cet ex-diplomate a été emmené à conseiller des entreprises allemandes et des gouvernements africains sur le développement des projets d’infrastructure, le financement des exportations et la coopération avec les banques et agences de développement. Celui qui considère que les marchés africains « offrent de nombreuses opportunités inexploitées aux entreprises allemandes, y compris les PME », a donc pu tisser des liens et construire un solide carnet d’adresses sur le plan régional.

En ligne avec la vision stratégique de Berlin

Tout comme plusieurs autres grandes puissances à travers le monde, l’Allemagne s’intéresse fortement à l’Afrique. Depuis quelques années, le gouvernement fédéral a clarifié ses ambitions, suite à une étude du ministère allemand de la Coopération économique et du développement. Le lancement en mars 2017 du Forum d’affaires Allemagne-Afrique (GABF) -visant à stimuler l’investissement des entreprises allemandes sur le continent- est venu concrétiser la vision stratégique de Berlin, après une tournée africaine de la Chancelière allemande dont le business était au centre. « Madame Merkel a fait une offensive assez forte depuis deux ans. Chose assez rare », remarquait Etienne Giros, président délégué du Conseil des investisseurs français en Afrique (CIAN), dans un entretien avec La Tribune Afrique en mars 2019.

En 2018, les entreprises allemandes auraient investi près de 2 milliards d’euros à travers les marchés africains. Plusieurs groupes allemands se positionnent progressivement. Ces dernières années, Berlin affiche clairement sa volonté de monter en puissance dans le domaine de l’énergie et des infrastructures. Pour l’ère post-Covid, le GABF a récemment organisé un événement en ligne visant à explorer les opportunités qui s’offrent aux entreprises allemandes, au moment où le continent s’active pour renouer avec la croissance de son PIB. Le positionnement sur ce créneau d’un cabinet international de la trempe de Dentons confirme encore l’intérêt allemand pour les marchés africains.

afrique.latribune

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut