Accueil / Développement / Construction de routes au Bénin Patrice Talon mise toujours sur EBOMAF

Construction de routes au Bénin Patrice Talon mise toujours sur EBOMAF

Construction de routes au Bénin  Patrice Talon mise toujours sur EBOMAF

Le gouvernement de Patrice Talon a résolument choisi de miser sur l’Etalon du BTP dans la sous-région ouest-africaine, Mahamadou Bonkoungou, pour conduire ses projets routiers phares. Après avoir confirmé l’attribution des marchés précédemment obtenus, le nouveau régime béninois, convaincu par la qualité des infrastructures déjà réalisées, ne cesse de renouveler sa confiance à EBOMAF. C’est ainsi que le Conseil des ministres, en sa séance hebdomadaire du mercredi 15 février 2016, lui a confié, « Les travaux d’aménagement et de bitumage du second côté de la route RNIE-Cococodji-Hêvié- Ouèdo-Calavi-Kpota (21,2Km) ». A travers le point de presse, animé à l’issue du Conseil par le ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence, Pascal Irénée Koupaki, le gouvernement béninois a motivé son choix en ces termes :

 

« En février 2016 l’entreprise EBOMAF SA a été chargée de la réalisation des travaux d’aménagement et de bitumage en 1X2 voies des routes MissessintoZinvié-Sèdjèdénou-Zè (32 Km), RNIE1 CococodjiHêvié-Ouèdo (9 Km) et Ouèdo-Calavi Kpota (12,2 Km). Le montant dudit marché est de 64,3 milliards FCFA.

Dans le cadre du Programme d’Action du Gouvernement, le Gouvernement a inscrit, au titre des 10 projets phares, l’aménagement du second côté des sections RNIE1 Cococodji-Hêvié-Ouèdo (9Km) et Ouèdo-Calavi Kpota (12,2 Km). Les travaux du contrat initial étant en phase de démarrage, il est apparu plus avantageux de discuter avec l’entreprise EBOMAF SA des conditions de l’exécution des travaux de bitumage et d’aménagement du second côté du tronçon.

Cette option a pour avantage de faire économiser à l’Etat les coûts liés aux installations de chantier, de réduire le délai de contractualisation et de favoriser une meilleure organisation du chantier. Les négociations avec l’entreprise ont permis, prenant en compte le dédoublement du pont de Hêvié et une provision pour le déplacement des réseaux, d’arrêter le coût des travaux à 35,2 milliards FCFA TTC.

Le Conseil a instruit le Ministre de l’Economie et des Finances, aux fins d’engager les actions urgentes en vue de la signature du marché avec l’entreprise, ainsi qu’un avenant pour la maintenance par celle-ci, sur dix ans, de la route à construire.

Le Ministre de l’Economie et des Finances a été également instruit à l’effet de signer avec l’entreprise EBOMAF, une convention de préfinancement des travaux à hauteur de 35,2 milliards FCFA ».

 

GROUPE EBOMAF/Direction de l’Information, de la Communication,

Des Relations publiques et des Publications (DICRPP)

 

 

 

Aller en haut