Accueil / International / Construction navale coréenne : à nouveau leader mondial des commandes

Construction navale coréenne : à nouveau leader mondial des commandes

Construction navale coréenne : à nouveau leader mondial des commandes
Une plate-forme pétrolière flottante en construction sur le chantier naval de Samsung Heavy Industries (Photo d'archives) ⓒ Samsung Heavy Industries

Durant le premier semestre de cette année, les commandes de la construction navale sud-coréenne ont marqué une flèche ascendante par rapport à l’année dernière en prenant 34% de la totalité des commandes mondiales, selon des données publiées ce lundi par le cabinet britannique spécialisé dans l’étude du transport maritime Clarkson Research.

Il s’agit d’une reprise du trône depuis l’évincement par la Chine en 2012. Quelque 2,56 millions de TBC (tonnes brutes compensées) de commandes ont été enregistrées pour ces six premiers mois de l’année alors que cette ascension a été tractée par Hyundai Heavy Industries qui a reçu des commandes pour 72 navires cette année (4,2 milliards de dollars).

Le volume du carnet de commandes de Hyundai Heavy a été multiplié par six par rapport à l’année dernière (13 navires pour 1 milliard de dollars). Le constructeur naval du groupe Hyundai a ainsi atteint 60% de son objectif pour cette année (7,5 milliards de dollars).

Samsung Heavy Industries a également enregistré un bon chiffre, voire plus que son concurrent, en marquant 4,8 milliards de dollars de commandes au premier semestre 2017. Parmi les 13 commandes, il y a une unité flottante de production (Floating Production Unit, FPU) et une unité flottante de gaz naturel liquéfié (FLNG) d’une valeur totale de 3,77 milliards de dollars, qui ont permis une remontée du constructeur naval.

Quant à Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) soumis à une restructuration, le fabricant a obtenu sept navires commandés d’une valeur totale de 770 millions de dollars durant la période citée. DSME a tout de même réalisé 76,2% de son plan d’auto-sauvetage en marquant une économie de 2.065 milliards de wons (environ 1,80 milliard de dollars) de la totalité de son objectif de l’année, 2.710 milliards de wons.

jhoh@yna.co.kr
SEOUL, 03 juil. (Yonhap)

Aller en haut