dimanche 20 septembre 2020
Accueil / Tic & Telecoms / Coronavirus : Netflix double ses bénéfices au premier trimestre

Coronavirus : Netflix double ses bénéfices au premier trimestre

Coronavirus : Netflix double ses bénéfices au premier trimestre

Qui avait dit que la pandémie mondiale actuelle n’était porteuse que de mauvaises surprises. En tous cas, Netflix serait mal placée pour le soutenir. Le géant américain du streaming se frotte pleinement les mains dans ce contexte où les mesures de confinement sont prises presque partout sur la planète. La preuve, la firme américaine vient de doubler ses bénéfices au premier trimestre. A en croire le site  « LesEchos » qui relaie l’information, le groupe enregistre un bénéfice net de 709 millions d’euros sur les trois derniers mois de l’année, même s’il préfère pour le moment jouer la carte de la prudence en raison d’un avenir incertain.

Une hausse de plus de 20 % du chiffre d’affaire

Et quand la bonne forme de Netflix gagne en importance, c’est le chiffre d’affaire qui grandit. Pour ces derniers mois, celui-ci grimpe à 5,8 milliards de dollars, soit une hausse de 28 % sur un an, détaille encore le journal français, précisant que la firme comptait désomais près de 183 millions d’abonnés payants dans le monde. En clair, Netflix a gagné près de deux fois plus d’abonnés au premier trimestre, soit près de 16 millions d’abonnés nouveaux. Ce qui est bien loin des prévisions puisque les analystes s’attendaient à plus de 8 millions de nouveaux adeptes tandis que le géant américain lui-même prévoyant 7 millions.

Love Is Blind parmi les programmes les plus plébiscités

Par ce temps de crise sanitaire mondiale, il y a donc de nouveaux abonnés, mais également des programmes très suivis. Love is blind, la série de téléréalité pour la rentrée 2020 est regardée comme jamais de même que Tiger king, un documentaire sur les propriétaires de grands zoos. En Bourse naturellement, les choses suivent là aussi. Jeudi 16 avril, l’action du numéro un mondial du streaming vidéo a atteint un niveau historique depuis son entrée à Wall Street il y a 18 ans. La capitalisation boursière avait dépassé les 190 milliards de dollars. Même la Bank of Ameria a récemment relevé son objectif de cours pour l’action de Netflix passé de 426 à 460 dollars. Un niveau qui devrait porter la capitalisation de l’Américain à plus de 200 milliards, décrypte « LesEchos ».

cio-mag

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut