samedi 31 octobre 2020
Accueil / Mines & Energies / Coronavirus: pertes colossales pour les compagnies pétrolières

Coronavirus: pertes colossales pour les compagnies pétrolières

Coronavirus: pertes colossales pour les compagnies pétrolières

Sans surprise, les grandes compagnies pétrolières et gazières annoncent des pertes gigantesques de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Elles subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus.

Total, Exxon Mobil, BP, Chevron et Royal Dutch Shell, les 5 plus grandes entreprises d’hydrocarbures ont enregistré en totalité près de 53 milliards de dollars de pertes nettes au deuxième trimestre. La raison est connue : la chute de la demande de l’or noir dû à l’arrêt économique à l’échelle mondiale provoqué par le coronavirus.

Par conséquent, le prix du brut s’est effondré. Il est même passé brièvement sous la barre du zéro en avril avant de remonter au deuxième trimestre. Pour toutes ces compagnies, ces pertes sont essentiellement liées aux importantes dépréciations d’actifs. Ceux-ci perdent de leur valeur à cause de la transition énergétique qui s’accélère et surtout à cause des cours du pétrole des prochaines années plus bas que prévus avant la crise.

C’est la raison pour laquelle dès à présent, ces grands groupes pétroliers comptent renforcer leurs investissements dans le secteur des énergies renouvelables et de la bio-raffinerie. Ils réduisent en revanche leurs investissements dans l’exploration et la production pétrolière et gazière. On prévoit 75% de moins de nouveaux projets dans ce domaine cette année par rapport au l’an dernier.

rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut