Accueil / Finances / Côte d’Ivoire : 530 milliards Fcfa de recettes fiscales au 3ème trimestre 2018

Côte d’Ivoire : 530 milliards Fcfa de recettes fiscales au 3ème trimestre 2018

Côte d’Ivoire  : 530 milliards Fcfa de recettes fiscales au 3ème trimestre 2018
Pour le troisième trimestre 2018, les services des impôts en Côte d’Ivoire ont recouvré un montant total de 530 milliards de francs CFA. Si ce montant paraît élevé, il reste cependant loin des 547 milliards de francs CFA qui représentent l’objectif de recettes fiscales fixé par les autorités ivoiriennes.

Les recettes fiscales de l’Etat ivoirien ont atteint 530 milliards de francs CFA sur la période allant de juillet à septembre 2018. C’est ce qu’a annoncé cette semaine, le directeur général des impôts, Abou Sié Ouattara. Le responsable est intervenu dans le cadre d’un séminaire bilan du troisième trimestre 2018.

Même si ce montant recouvert par les services des impôts de la Côte d’Ivoire est considérable, il reste en deçà des attentes fixées en début d’année par la direction des impôts. « Pour le troisième trimestre de l’année, le recouvrement effectué par nos services s’établit à 530 milliards Francs CFA pour un objectif de recettes attendu de 547,2 milliards francs CFA, dégageant ainsi un solde négatif de 17,2 milliards francs CFA », a relevé Sié Ouattara. Le responsable a ensuite relevé que le cumul des recettes depuis début 2018 donne cependant «un solde positif de 21,7 milliards Fcfa, grâce à des réalisations effectives de 1 641 milliards de Fcfa pour un objectif de recette de 1 620 milliards, soit un taux  de réalisation de 101%».

Beaucoup plus d’efforts attendus au 4ème trimestre

Compte tenu des contre-performances du 3ème trimestre, les autorités ivoiriennes ont appelé les acteurs du secteur fiscal à redoubler d’efforts. En dehors de féliciter ceux-ci pour les résultats obtenus, le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, les a quant à lui, invité pour les trois derniers mois de l’année à faire « beaucoup plus d’efforts afin de se projeter dans les perspectives». Selon le responsable, pour ce dernier virage de l’année, les enjeux sont « extrêmement importants » au regard des engagements de l’Etat avec le Fonds monétaire international (FMI), sur le déficit budgétaire.

A noter que pour la période allant d’octobre à décembre 2018, les recettes attendues sont estimées à 531,8 milliards francs CFA. D’après Abou Sié Ouattara, cette prévision en baisse par rapport aux prévisions du troisième trimestre, est en progression de 2,5% par rapport aux réalisations de la même période en 2017. « Cet objectif est réalisable », a laissé entendre le directeur général des impôts de la Côte d’Ivoire.

afrique.latribune

Aller en haut