Accueil / Développement / Côte d’Ivoire Abengourou: Des productrices de vivriers informées …

Côte d’Ivoire Abengourou: Des productrices de vivriers informées …

Côte d’Ivoire Abengourou: Des productrices de vivriers informées …

Côte d’Ivoire Abengourou: Des productrices de vivriers informées sur le projet d’appui à la production vivrière et à la sécurité alimentaire (PAPV-SA).

Près d’une centaine de productrices et de commerçantes de vivriers, issues des régions du Gontougo, du Bounkani, de l’Iffou, du Moronou et de l’Indénié-Djuablin, ont pris part mercredi et jeudi à Abengourou à un atelier de restitution et d’appropriation des résultats de l’étude de faisabilité du projet d’appui à la production vivrière et à la sécurité alimentaire (PAPV-SA).

L’objectif visé était de permettre à ces opératrices du secteur du vivrier, aux autorités administratives, ainsi qu’aux agents de l’agriculture et de l’Anader de ces régions, non seulement de s’imprégner de ce projet, mais aussi et surtout de faire des propositions et recommandations pour l’enrichir avant son examen final par les experts de la banque africaine de développement (BAD) qui en assure le financement à hauteur de près de cinq milliards F CFA.

Initié par la fédération nationale des sociétés coopératives de vivriers de Côte d’Ivoire (FENASCOVICI), le PAPV-SA vise à assurer à la Côte d’Ivoire son autosuffisance alimentaire, lutter efficacement contre la cherté de la vie et réduire la pauvreté en milieu rural.

“L’objectif de ce projet est non seulement de permettre aux femmes de produire du vivrier en quantité suffisante et en qualité pour permettre aux ivoiriens d’avoir à manger sur les 12 mois de l’année. Il s’agit également de parvenir à exporter à l’étranger”, a indiqué la présidente de la FENACOVISCI, Irié Lou Irié Colette.

Le sous-préfet d’Amélékia, Kouadio Oi Kouadio Marc, a, au nom du préfet de région, Fadi Ouattara, loué cette initiative de la FENASCOVI.

“L’initiative est très bonne et présente de bons auspices pour la Côte d’Ivoire”, a-t-il déclaré tout en félicitant les responsables de cette organisation du secteur du vivrier.
L’administrateur civil s’est, également, réjoui de la forte mobilisation des productrices et commerçantes de vivriers autour de ce projet dont la phase pilote va s’étendre sur une période de cinq ans à partir de l’année 2016. Il est prévu de réaliser, au cours de ces cinq années, environ 1500ha de vivriers en contre saison grâce au système goûte à goûte à partir des retenues d’eau.

AIP/abidjan.net

Aller en haut