Accueil / Développement / Côte d’Ivoire: Début de la vulgarisation de la tablette éducative Qelasy …

Côte d’Ivoire: Début de la vulgarisation de la tablette éducative Qelasy …

Côte d’Ivoire: Début de la vulgarisation de la tablette éducative Qelasy …

Côte d’Ivoire: Début de la vulgarisation de la tablette éducative Qelasy dans les écoles primaires.

Le processus de vulgarisation de la tablette éducative Qelasy dans les écoles primaires ivoiriennes a démarré, vendredi, à Abidjan par la dotation de l’école primaire publique (EPP) Clouétcha d’Abobo (Nord) d’une salle numérique équipée d’une cinquantaine de tablettes Qelasy.

Fruit d’un partenariat entre le ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement technique, et l’entreprise Qelasy, ce don constitue, une “opération pilote” qui s’étendra à d’autres établissements du pays. « Nous sommes dans le rendez-vous du numérique”, a déclaré la ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement technique, Kandia Camara, exprimant sa “fière en tant qu’ivoirienne et en tant que ministre de l’Education nationale”, de voir ce “groupe de jeunes ivoiriens (concepteur de Qelasy)” être dans la “droite ligne de notre volonté de faire en sorte que les élèves ivoiriens soient formés de la même manière que les élèves du monde entier”. “Nous voulons démocratiser la formation, le savoir, la connaissance”, a poursuivi Mme Camara, insistant que “le socle de l’émergence de la Côte d’Ivoire repose sur une éducation de qualité”. Elle a par ailleurs, exhorté les enseignants et les élèves à un usage à “bon escient” de l’outil mis à leur disposition. Auparavant, Thierry N’Doffou, Directeur général de Qelasy et inventeur de cette tablette éducative, a souligné que “notre objectif est d’accompagner le ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement technique dans sa volonté de moderniser l’école ivoirienne”. “Qelasy est un outil pour améliorer et optimiser l’enseignement”, a-t-il expliqué, indiquant que cette “tablette remplace le cartable des élèves, car elle continent tous les livres” et permet aux élèves “d’accéder à internet et à des bibliothèques”. Les allocutions ont fait place à une séance de démonstration dans une classe de Cours moyen première année (CMI) où pendant une trentaine de minutes, l’instituteur a dispensé les cours aux élèves dont chacun possédait une tablette Qelasy. “Grâce à la tablette Qelasy, nous allons nous nous reposer. Merci à Mme le ministre d’avoir initié ce projet”, s’est félicité un élève après avoir suivi les cours de démonstration. “Mon épaule ne va plus me faire mal”, a-t-il ajouté, en référence au” cartable lourd” qu’il transportait tous les jours. L’EPP Clouétcha compte plus 1000 élèves, dont 52 ont bénéficié chacun d’une tablette Qelasy. En plus du ministère de l’Education nationale et de l’enseignement et de la formation, celui de la Poste et des technologies de l’information et de la communication ainsi que l’Agence nationale du service universel des télécommunications (ANSUT) participent à ce projet. La tablette Qelasy, « made in Côte d’Ivoire », inventée par l’Ivoirien Thierry N’douffou, 36 ans, a été officiellement lancée, en 2014, à Abidjan en présence du ministre ivoirien de la Poste, des technologies de l’information et de la communication, Bruno Nabagné Koné et de nombreux étudiants rassemblés dans un Amphi de l’Université Félix Houphouët-Boigny. Cette tablette éducative, fruit de deux ans de recherche en Côte d’Ivoire est dotée d’un écran 8 pouces et d’une capacité de stockage de 16 GO. Qelasy, est assemblée en Chine et coûte près de 180.000 FCFA, environ 275 Euros ou 360 Dollars.

LS/APA
lebabi.net

Aller en haut