Accueil / Développement / Côte d’Ivoire: Ex BFA, Quand le non apport de l’Etat bloque le remboursement des clients

Côte d’Ivoire: Ex BFA, Quand le non apport de l’Etat bloque le remboursement des clients

Côte d’Ivoire: Ex BFA, Quand le non apport de l’Etat bloque le remboursement des clients

Alors qu’une lueur d’espoir s’affichait sur les visages des clients Rechercher clients de l’ex Banque pour le financement Agricole (BFA), qu’ils commencent à être gagner à nouveau par le désespoir.

Si les clients Rechercher clients détenteurs des comptes Rechercher comptes oscillants entre 5000 et 200 000 FCFA et au nombre de 24 000 ont commencé à être rembourrés depuis le mois de février dernier, et ce conformément à la promesse faite par le nouveau liquidateur, ce n’est pas le cas pour les 3.617 autres ayant des comptes Rechercher comptes plus de 200 000 FCFA.

Ces derniers commencent d’ailleurs à s’inquiéter et dénoncent le manque de communication des autorités.

« Nous ne comprenons rien pour notre cas, nous sommes inquiets. Ce que nous dénonçons le plus c’est le manque de communication des autorités. Pourquoi avant de liquider la BFA, ils n’ont pas pensé à prendre certaines mesures. Cela nous fait penser qu’ils ont mis la charrue avant les bœufs et sont certainement confrontés à un problème de liquidité », a indiqué un client de la défunte banque joint par koaci.com.

Mais ce dernier ne croyait pas si bien dire, quand nous avons appris d’une source proche du ministère de l’économie sous le sceau de l’anonymat que, le liquidateur est confronté à un souci de liquidité du fait, de non apport promis par l’Etat.

« Vous savez pour rembourser les clients, il était convenu que l’Etat allait apporter sa part et l’autre part viendrait de l’argent de la banque. C’est avec le peu que nous avons qui a servi à commencer le remboursement de ceux qui détenaient des comptes Rechercher comptes de 5000 à 200 000 FCFA. Maintenant nous attendons la part de l’Etat pour faire face aux gros lots, c’est –à- dire ceux qui ont plus de 200 000 FCFA dans leur comptes. Voyez-vous mêmes, qui fait le blocage. Nous ne sommes pas responsables du blocage. Nous attendons la part de l’Etat pour payer les clients, c’est tout le problème », a révélé notre source.

Pour rappel, c’est après avoir constaté que, le déficit structurel enregistré par la Banque pour le Financement de l’Agriculture (en abrégé BFA), se creusait d’année en année et constituait à ce titre une menace certaine non seulement pour ses clients, mais également pour l’ensemble du système bancaire, que le gouvernement a décidé de la liquidation Rechercher liquidation de ladite banque en septembre 2014.

Notons que, que l’établissement bancaire avant sa fermeture par Abidjan comptait 27.617 clients, 24000 (5000 à 200 000 FCFA) et 3617 (200 000 FCFA et plus).

Donatien Kautcha, Abidjan
koaci.com

Aller en haut