Accueil / Développement / Côte d’Ivoire : Gestion des marchés publics, 3776 marchés réalisés pour une valeur de 985 milliards de FCFA

Côte d’Ivoire : Gestion des marchés publics, 3776 marchés réalisés pour une valeur de 985 milliards de FCFA

Côte d’Ivoire : Gestion des marchés publics, 3776 marchés réalisés pour une valeur de 985 milliards de FCFA

Un conseil des ministres s’est tenu ce mercredi à San-Pedro au cours duquel une communication a été faite relativement à la gestion des marchés publics à fin décembre 2014.

Le conseil reconnait que des problèmes de trésorerie et la capacité d’absorption décalent un certain nombre de réalisations. Selon le porte-parole du gouvernement ivoirien, sur 3979 lignes de marchés publics d’une valeur de 1907 milliards, à la fin décembre 2014, 3776 lignes de marchés publics ont été réalisés pour une valeur de 985 milliards de FCFA.

«C’est une hausse de 42% par rapport à la même période de 2013. Ce qui est important d’indiquer ici, les marchés de gré à gré représentent en nombres, 5,6% et 23% en valeurs, contre 42,8% en 2013, » a-t-il déclaré.

En dépit des problèmes suscités, le conseil note que la gestion des marchés publics évolue de façon satisfaisante notamment en ce qui concerne le recourt à l’appel d’offre ouvert qui devient le principe d’acquisition de biens et services.

«Je dois indiquer que d’importants efforts continuent d’être faits pour réduire les délais de passation de marchés. Nous étions à plus de 300 jours si vous en souvenez en 2013. L’objectif qui est visé, c’est d’arriver à 90 à moins de 90 jours, à 88 jours exactement. Aujourd’hui, nous sommes encore autour d’une centaine de jours. Donc des efforts ont été demandés évidemment à tous les ministères pour absolument atteindre, ce délai cible de 88 jours, » a-t-il ajouté.

Enfin, selon le porte-parole du gouvernement ivoirien, l’objectif que le gouvernement s’assigne est de réduire le plus possible, le taux de non réalisation. C’est pourquoi, il passe en revu ces ratio pour permettre au gouvernement d’être plus efficace dans sa marche et la fourniture de service aux populations.

Admission au MCC, les efforts de la Côte d’Ivoire porte leurs fruits

Les efforts fournis par la Côte d’Ivoire pour son admission au programme du Millénium Challenge Corporation (MCC) donnent leurs fruits. Cette année, la bonne nouvelle, c’est que la Côte d’Ivoire est admise au niveau intermédiaire qui s’appelle le Tersol du MCC.

Le porte-parole du gouvernement ivoirien a annoncé cette bonne nouvelle à l’issue du conseil des ministre du jour délocalisé à San-Pedro à la faveur de la visite d’Etat que le chef d’Etat a entamée ce mercredi dans le Bas Sassandra.

«Cette admission vient récompenser les gains de compétitivité qui ont été réalisés par notre pays au cours des trois dernières années. Nous avions cinq indicateurs satisfaisants en 2012 et en 2014, nous sommes passés à dix indicateurs, qui sont désormais ouverts. Il en faut quatorze pour passer à l’étape suivante qui s’appelle le Compact, » a expliqué Bruno Nabagné Koné.

Le gouvernement travaille selon lui avec beaucoup d’engagements pour permettre que le pays en 2015 puisse arriver à ce niveau, lequel va permettre d’améliorer l’économie. «Si nous arrivons à atteindre l’ensemble des objectifs du programme, nous pourrons ouvrir la voie à des appuis importants des Etats-Unis d’Amérique, notamment à des dons pouvant aller jusqu’à 500 milliards de francs Cfa pour la réalisation d’infrastructures et de projets en faveur des populations. C’est pour nous un projet extrêmement important qui peut permettre de recevoir ces ressources importantes en vue d’améliorer notre économie et la rende plus compétitive, » a précisé Koné.

Une autre communication relative au point de l’exécution des reformes du Doing Business Rechercher Doing Business 2015 a été également faite lors de ce conseil. Bruno Nabagné Koné a affirmé que le pays a beaucoup progressé depuis trois ans et fait partie des dix pays les plus réformateurs dans le monde au cours des années 2013 et 2014. «C’est d’ailleurs le seul pays qui, consécutivement, a figuré dans les dix premiers de ce classement. La Côte d’Ivoire, faut-il le rappeler, a gagné 30 places au cours du classement Doing Business, puisque nous sommes passés de la 167ième place en 2013 à la 147ième place en 2014 sur 189 pays, » a-t-il souligné.

Tout en se félicitant de ces performances qui sont importantes, le conseil a exhorté le ministre chargé de l’Economie et des Finances, ainsi que tous les ministres concernés à continuer leurs efforts pour l’amélioration du classement de notre pays afin d’attirer l’investissement.

«C’est un programme qui met en avant les meilleurs atouts pour rassurer et attirer les investisseurs. Et la Côte d’Ivoire se veut un tel pays, qui est attrayant ay plan de l’investissement privé. L’objectif à partir de maintenant, c’est de gagner une cinquantaine de places supplémentaires. Ce qui nous mettrait dans les 100 pays ayant les meilleures performances dans le monde. L’ambition est importante, mais parfaitement réalisable, » a conclu le ministre des TIC.

Wassimagnon, San Pedro
koaci.com

Aller en haut