lundi 18 février 2019

Accueil / Mines & Energies / Côte d’Ivoire: grève des employés de l’entreprise pétrolière publique

Côte d’Ivoire: grève des employés de l’entreprise pétrolière publique

Côte d’Ivoire: grève des employés de l’entreprise pétrolière publique
[related_post themes= »flat »]  Abidjan – Les agents de la Société nationale des pétroles de Côte d’Ivoire (Pétroci) ont déclenché un mouvement de grève pour dénoncer la « mauvaise gestion » de l’entreprise publique, a-t-on appris mardi auprès des organisateurs.

A l’appel du Syndicat national des travailleurs des entreprises pétrolières de Côte d’Ivoire (SYNTEPCI), les manifestants ont annoncé une « grève illimitée » contre des « dépenses incongrues du directeur général, des voyages en jet privé et des contrats farfelus ».

« Nous sommes en grève jusqu’à ce que le gouvernement prenne ses responsabilités concernant la mauvaise gestion de Pétroci », a affirmé à l’AFP Ange-Didier Koutouan, le porte-parole des employés.

« Nous réclamons un plan social » en cas de licenciement dans le cadre d’un projet de privatisation des actifs de l’entreprise, a-t-il également souligné.

La Côte d’Ivoire est un pays producteur de pétrole avec 28 champs pétrolifères identifiés, dont 23 attribués à des opérateurs étrangers: Canada, Etats-Unis, Italie, Russie, Irlande, Koweït, Malaisie.

La Pétroci gère l’exploration, la production et la distribution de pétrole, un secteur qui emploie un millier de personnes.

La production du pays a doublé entre juin 2015 et juin 2016 pour atteindre 45.000 barils par jour, selon les chiffres officiels.

Cette augmentation est due à la mise en exploitation de nouveaux champs, avait précisé en novembre le porte-parole du gouvernement Bruno Koné, rappelant « l’ambition » de produire 200.000 barils par jours d’ici 2020.

Les champs pétroliers sont essentiellement off-shore, près de la frontière avec le Ghana.

romandie

Aller en haut