Accueil / Développement / Côte d’Ivoire: La SODECI vise un portefeuille de 970 000 clients à l’horizon 2018

Côte d’Ivoire: La SODECI vise un portefeuille de 970 000 clients à l’horizon 2018

Côte d’Ivoire: La SODECI vise un portefeuille de 970 000 clients à l’horizon 2018

La Société de Distribution des Eaux de Côte d’Ivoire (SODECI) s’est donnée pour objectif de constituer un portefeuille de 970 000 clients à l’horizon 2018, a-t-on appris dans la communication de ses résultats annuels pour l’exercice 2015. Elle compte pour cela sur la croissance économique retrouvée dans le pays et sur l’extension de ses capacités de production.

Au 31 décembre 2015, le nombre des abonnés a connu une hausse de 8,3 % par rapport à la fin 2014, passant de 787 326 de clients branchés à 852 662. Les dirigeants attribuent cette progression aux branchements subventionnés mis en place à l’occasion des visites présidentielles à l’intérieur du territoire ivoirien et des travaux effectués pour l’extension du réseau.

Toujours sur la même période, la société filiale du groupe Eranove a aussi connu une production en hausse de 8,9 %, passant de 209 millions de mètres cubes en 2014 à 227 millions de m3 en 2015, notamment grâce à la mise en service des nouvelles unités de production. Les volumes facturés sont également en hausse, de 7,7 % à 171 millions de m3 contre 159 millions de m3 l’année précédente.

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires de la société a progressé de 8,2% à 88 milliards de francs CFA. La valeur ajoutée s’est située à 24,9 milliards de FCFA, en hausse de 10,9%. Mais malgré cette progression, le ratio de marge brute s’est amélioré de seulement 0,6 points de base à 28,3% (c’est à dire 28,3 FCFA de valeur ajoutée dégagée, pour chaque 100 francs CFA de chiffre d’affaires réalisés). Le résultat net pour sa part est ressorti à 3,2 milliards de FCFA, en hausse de 5,5%.

Au-delà de ces performances plutôt positives, la SODECI devra améliorer sa trésorerie. Elle a terminé l’exercice à 1,1 milliard de FCFA, contre 2,5 milliards de FCFA pour l’exercice 2014 précédent. Techniquement, les besoins en fonds de roulement de l’entreprise sont passés 14,8 milliards de FCFA en 2014 à 23,5 milliards de FCFA à la fin 2015.

Une situation certainement liée à la progression des investissements nets qui ont été de 9,8 milliards en 2015, ce qui a gonflé ses emplois totaux à financer de la période à 18,7 milliards de FCFA (contre 10 milliards de FCFA en 2014). Pour combler le gap, la SODECI a dû effectuer de nouveaux emprunts de l’ordre de 12,9 milliards de FCFA, contre seulement 1,3 milliard en 2014.

Mais l’entreprise est optimiste, et espère à l’horizon 2018, des volumes annuels vendus supérieurs à 200 millions de m3, notamment grâce à la mise en service d’une nouvelle unité de production et un rendement du réseau en légère progression, grâce aux investissements effectués et à la mise en service des nouvelles usines de production d’eau potable d’Abidjan et de Bounoua. Optimiste, elle a proposé que soit distribué au titre de l’exercice 2015, un dividende global de 3,24 milliards de FCFA.

Idriss Linge
agenceecofin.com

Aller en haut