samedi 04 avril 2020
Accueil / Développement / Côte d’Ivoire: Le cacao représente 15% du PIB et plus de 50% des exportations (BAD)

Côte d’Ivoire: Le cacao représente 15% du PIB et plus de 50% des exportations (BAD)

Côte d’Ivoire: Le cacao représente 15% du PIB et plus de 50% des exportations (BAD)

Un nouveau rapport publié vendredi par la Banque africaine de développement à Abidjan révèle que la production de cacao en Côte d’Ivoire représente 15% du produit intérieur brut et plus de 50% des exportations du pays.

Le rapport de la Banque africaine de développement indique que « représentant plus de 50% du PIB des exportations, le cacao est le principal produit commercial de la Côte d’Ivoire. Ce produit représente 15% du PIB du pays et fournit des emplois à 7 millions d’Ivoiriens ».

Le rapport montre également que la production agricole a augmenté ces dernières années et le mérite revient à l’augmentation des volumes de production de cacao et à l’exportation d’autres cultures comme l’ananas, le caoutchouc et la noix de cajou.
La Côte d’Ivoire est actuellement la troisième économie de l’Afrique de l’Ouest derrière le Nigeria et le Ghana. L’économie du pays est bien diversifiée. Récemment, le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a déclaré qu’étant la principale production de cacao de la planète, le pays a l’intention de transformer 1 million de tonnes comparativement aux 600 000 tonnes actuelles.

« Nous sommes le premier pays producteur de cacao et pour cette campagne nous espérons dépasser les 2 millions de tonnes et nous en traitons à peine 600 000 tonnes, ce n’est pas normal, je sais que l’objectif est d’essayer d’aller jusqu’à 1 million de tonnes et je vous encourage « , a déclaré Alassane Ouattara.

Afin d’atteindre l’objectif d’un volume aussi important, l’État ivoirien a décidé de «  d’octroyer des dérogations aux industriels prêts à investir en Côte d’Ivoire pour la transformation du cacao mais aussi des noix de cajou dont le taux de transformation est inférieur à 10% « .

La Banque africaine de développement, en collaboration avec la Financial Sector Deepening Initiative in Africa (FDS Africa) et la Coopération allemande (GIZ) ont lancé le rapport de diagnostic-pays pour la Côte d’Ivoire
Le rapport national sur le financement à long terme (LTF) en Côte d’Ivoire est une initiative conjointe de la Banque, de la FSD Africa, de la GIZ et du partenariat « Making Finance Work for Africa » (« La finance au service de l’Afrique », MFW4A).

intellivoire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Champs obligatoires marqués par *

*

Aller en haut