Accueil / Tic & Telecoms / Côte d’Ivoire : le projet «un citoyen, un ordinateur, une connexion internet», lancé par le Président Ouattara

Côte d’Ivoire : le projet «un citoyen, un ordinateur, une connexion internet», lancé par le Président Ouattara

Côte d’Ivoire : le projet «un citoyen, un ordinateur, une connexion internet», lancé par le Président Ouattara

Le Président Ouattara a lancé, hier jeudi 19 février à l’hôtel Sofitel Ivoire d’Abidjan, le projet «un citoyen, un ordinateur, une connexion internet». Il vise à favoriser l’accès de toutes les couches socio-professionnelles au numérique, afin de lever les obstacles au développement des Tic.

(Cio Mag) – Le projet «un citoyen, un ordinateur, une connexion internet» a été lancé par le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, hier jeudi 19 février à l’hôtel Sofitel Ivoire d’Abidjan. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre, Daniel Kablan Duncan, du ministre d’Etat, de l’Intérieur et de la Sécurité, Hamed Bakayoko, du ministre de la Poste et des Tic, Bruno Nabagné Koné, de plusieurs membres du gouvernement, de chefs de l’Administration publique, des directeurs d’entreprise et du grand public.

Le projet «un citoyen, un ordinateur, une connexion internet» vise à favoriser l’accès de toutes les couches socio-professionnelles au numérique, en permettant au plus grand nombre d’acquérir un outil informatique de dernière génération, mais aussi de disposer d’une connexion Internet à prix réduit, grâce à la contribution de l’Etat. De quoi réjouir le Président de la République qui a inscrit la vulgarisation massive et rapide des Tic dans son programme de gouvernement.

Vulgariser de façon massive et rapide les équipements TIC

«En inscrivant le projet « un citoyen, un ordinateur et une connexion » dans mon programme de gouvernement, mon objectif était de vulgariser de façon massive et rapide les équipements TIC, et permettre ainsi l’usage des Technologies de l’information et de la communication par le plus grand nombre de nos concitoyens», a dit le Président Ouattara. Non sans féliciter tous les acteurs du secteur des TIC en Côte d’Ivoire, qui ont contribué à la réalisation de cette volonté commune. Notamment, l’Agence nationale du service universel des télécommunications (ANSUT), maitre d’œuvre de ce projet.
Devant les nombreux invités à cette cérémonie, le Chef d’Etat a mis en exergue le rôle prépondérant des Tic comme axe majeur du développement économique et social de la Côte d’Ivoire, en dépit des urgences auxquelles font face les pays africains et qui leur imposent d’accorder la priorité aux services de base que sont l’accès à l’eau potable, l’électricité, la santé, l’éducation, et aux infrastructures routières.

Les Tic pour accélérer la marche vers l’émergence

Se référant à une série d’études réalisées par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) et la Banque Mondiale, il a fait observer que pour un pays comme la Côte d’Ivoire, une progression de 10% du nombre de personnes ayant accès à l’internet haut débit peut générer un accroissement du Produit intérieur brut (PIB) de 1 à 1,4 points par an.

C’est dire que la Côte d’Ivoire, à l’instar de tous les pays modernes, gagnerait à lever tous les obstacles qui «s’opposent traditionnellement au développement et à l’usage des TIC», afin de dynamiser l’ensemble des secteurs d’activité qu’elles couvrent. La cérémonie d’hier est l’une des manifestations de cette volonté. De plus, selon le Président, le projet «un citoyen, un ordinateur, une connexion internet» est le point de départ d’un ambitieux projet d’équipement de 500 000 familles en kits micro-ordinateurs et en accès Internet. Il fait partie d’un ensemble d’investissements qui doit permettre à la Côte d’Ivoire d’accélérer sa marche vers l’émergence. «Ces investissements touchent les domaines clés de l’éducation, de la santé, de l’agriculture, de la gouvernance de l’Etat, etc.
Il s’agit notamment : de la mise en œuvre d’un cadre réglementaire parmi les plus évolués d’Afrique ; de la construction du réseau national en Fibre Optique qui sera mis en service d’ici le mois de juillet 2015 ; du projet de gouvernance électronique de l’Etat ; de l’interconnexion des universités Félix Houphouët-Boigny, Nanguy Abrogoua et Alassane Ouattara de Bouaké ; de la distribution de kits CDMA (code digital multi-accès), qui permettent d’offrir des services de téléphonie, fax et Internet haut débit à notre administration publique dans 1000 localités sur l’ensemble du territoire national ; de l’équipement à ce jour de plus d’une centaine d’établissements d’enseignement secondaire en salles multimédia ; de l’ouverture de l’ESATIC (Ecole Supérieure Africaine des TIC), afin de disposer de techniciens et d’experts capables d’accompagner l’ambition qui est la nôtre en matière de développement des TIC, etc.», a affirmé le Président de la République de Côte d’Ivoire.

Anselme Akéko – Abidjan
cio-mag.com

Aller en haut