Accueil / Finances / Côte d’Ivoire : le Trésor public lance un emprunt obligataire de 120 milliards de FCFA

Côte d’Ivoire : le Trésor public lance un emprunt obligataire de 120 milliards de FCFA

Côte d’Ivoire : le Trésor public lance un emprunt obligataire de 120 milliards de FCFA

Le Trésor public de Côte d’Ivoire vient de lancer un appel public à l’épargne d’un montant de 120 milliards de francs CFA sur le marché financier ouest-africain.

L’opération qui prend fin le 27 mars a été lancée officiellement le 27 février et devrait permettre à la Côte d’Ivoire de poursuivre sa “dynamique d’investissement” pour en faire un “pays riche en infrastructures modernes” qui offre de “meilleures perspectives aux générations futures”.

Cet emprunt obligataire est rémunéré au taux d’intérêt de 6,25% l’an “net d’impôt pour les résidents de Côte d’Ivoire” sur la période 2017- 2029.

Le prix d’émission est de 10.000 francs CFA et les institutionnels (banques, compagnies d’assurances, caisses de retraite, entreprises, etc.) ainsi que toute personne physique quel que soit son lieu de résidence ou son niveau de revenus peuvent y souscrire.

Depuis l’accession du président Alassane Ouattara au pouvoir en 2011, le Trésor public a lancé plusieurs emprunts obligataires dans l’espace de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA).

Le gouvernement a même lancé au cours de l’année écoulée une opération de levée de fonds sur le marché financier islamique avec un programme de “sukuk” (obligations islamiques) d’un montant de 300 milliards FCFA (600 millions USD) exécuté en deux phases.

Première puissance économique d’Afrique de l’Ouest francophone, la Côte d’Ivoire enregistre depuis 2011 un taux de croissance moyen de 9% par an après deux décennies de récession à cause des crises militaro-politiques dans le pays.

Un vaste programme de reconstruction marqué par de grands projets d’infrastructures est lancé dans le pays qui aspire à l’émergence en 2020.

ABIDJAN, 8 mars (Xinhua)

Aller en haut