Accueil / Mines & Energies / Côte d’Ivoire : l’ivoirien Starenergie annonce le début de la construction de la centrale électrique…

Côte d’Ivoire : l’ivoirien Starenergie annonce le début de la construction de la centrale électrique…

Côte d’Ivoire : l’ivoirien Starenergie annonce le début de la construction de la centrale électrique…

Côte d’Ivoire : l’ivoirien Starenergie annonce le début de la construction de la centrale électrique de Songon

 

Soutenue financièrement par la Chine, l’usine de Songon, d’une capacité de 372 mégawatts, doit permettre à la Côte d’Ivoire de répondre à des besoins en électricité en hausse.
Kouassi Richard Amon, PDG de l’ivoirien Starenergie 2073, a annoncé le lancement officiel des travaux de construction de la future centrale électrique de Songon, rapporte Reuters vendredi.

D’une capacité de 372 mégawatts (MW) — contre une capacité totale ivoirienne installée de 1 421 MW au 1er janvier 2013 selon la Société des énergies de Côte d’Ivoire —, cette usine se situera près de la cité gazière de Jacqueville, à une trentaine de kilomètres d’Abidjan, la capitale économique du pays.

Elle devrait commencer à fournir de l’électricité fin 2018, grâce notamment au soutien financier de China Construction Bank (CCB), présente sur le continent africain depuis 2000 avec l’ouverture d’un bureau en Afrique du Sud.

Cette institution chinoise, la deuxième plus grande entreprise au monde selon le magazine Forbes, a injecté 75% des quelque 500 millions d’euros nécessaires à la construction de la centrale.

Les 25% restants ont été mis sur la table par Starenergie 2073, en charge du projet, et d’autres entreprises telles que General Electric.

Le géant américain a ouvert un bureau à Abidjan au début de l’année, son premier en Afrique de l’Ouest francophone. Elle annonçait alors son intention de fournir la moitié des turbines de gaz des projets de centrales électriques en Côte d’Ivoire au cours des quatre prochaines années, dans le cadre des projets menés par l’américain ContourGlobal avec la société ivoirienne Petroci dans le région d’Abidjan, mais aussi à Songon.

La future usine de Songon comprendra deux turbines à vapeur d’une capacité de 126 MW chacune et une troisième, à vapeur, de 120 MW. Les travaux seront assurés par une autre compagnie chinoise, China Energy Engineering Corporation (CEEC).

Imbroglio
Un autre groupe américain, Endeavor Energy, d’abord associé au projet depuis 2015, avait vu son partenariat avec Starenergie 2073 rompu en janvier 2016.

 
Lire l’article complet sur Jeuneafrique.com

Aller en haut