Accueil / Finances / Côte d’Ivoire : pour les PME, le dépôt des états financiers se fera en ligne dès le mois prochain

Côte d’Ivoire : pour les PME, le dépôt des états financiers se fera en ligne dès le mois prochain

Côte d’Ivoire : pour les PME, le dépôt des états financiers se fera en ligne dès le mois prochain
L’Etat ivoirien poursuit la digitalisation de son système fiscal via « e-liasse », une plateforme électronique de la direction générale des impôts. Selon le président de l`Ordre des experts comptables, Koné Idrissa, à partir de mars prochain, le dépôt des états financiers des entreprises en Côte d`Ivoire se fera via cette application.

La Côte d’Ivoire poursuit la modernisation de son système fiscal. Les contribuables ivoiriens devront dorénavant effectuer toutes leurs procédures de déclarations d’impôts en ligne. L’Etat a en effet mis en place « e-liasse », une plateforme électronique de la direction générale des impôts qui permet aux PME et aux PMI ivoiriennes de faire le dépôt de leurs états financiers en ligne.

Selon Koné Idrissa, le président de l`Ordre des experts comptables qui intervenait en marge d’un atelier de restitution de la formation « e-liasse », à Abidjan, « la disposition entre en vigueur dès les premiers dépôts au mois de mars 2018 ». Concernant la deadline pour les entreprises à se mettre à jour concernant la plateforme « e-liasse », le responsable a indiqué qu’après la phase pilote de ce projet de numérisation du système fiscal ivoirien, la procédure va progresser « afin de permettre aux chefs d’entreprise de s’habituer correctement »aux nouveaux dispositifs de paiement du fisc.

En mettant en place ce dispositif, l’Etat Ivoirien compte avoir une base de donnée fiable avec une traçabilité des payements fiscaux afin d’orienter ses décisions fiscales, a-t-il rajouté. Rappelons qu’à la fin du mois dernier, la direction générale des Impôts (DGI) avait déjà rendu obligatoire ce moyen numérique aux opérateurs économiques ivoiriens. « L’utilisation du portail e-impôts pour la déclaration et le paiement des Impôts et taxes est obligatoire depuis le 1er janvier 2018 pour les contribuables relevant de la direction des grandes entreprises (DGE) et de la direction des moyennes entreprises (DME) », disait la DGI.

Le ministre ivoirien du budget, Abdourahmane Cissé, y trouve même beaucoup d’intérêt pour les entreprises. « Nous avons commencé par les entreprises d’une certaine taille. Mais nous comptons l’élargir d’ici la fin de l’année à tous les contribuables. Il s’agit d’un projet gagnant-gagnant avec le secteur privé », a relevé le responsable gouvernemental.

Visa électronique pour les experts-comptables

Pour les problèmes de la validation de l’expert-comptable des sociétés ivoiriennes, la DGI a rassuré qu’elle a mis en place un système en ligne qui permet à ces derniers de donner leur visa de façon électronique. « Au niveau des visas, le même principe continue. Quand le contribuable met en ligne son état financier, il transmet cela sur la plateforme à son expert-comptable qui a différentes fonctionnalités lui permettant de viser ça en ligne », a précisé le chef du guichet unique des états financiers à la direction générale des impôts, Didier Coulibaly Kissa tout en ajoutant que « la validation (de l’expert-comptable) constitue maintenant le visa de l’état financier ». Selon lui, en quelque semaine de sa mise en application ce système a déjà permis à la DGI de récolter plus de 25 milliards de francs CFA (30 millions d’euros) avec un échantillon de 1.104 entreprises sur les 3.000 répertoriées qui ont pu utiliser la plateforme pour le règlement d’impôts.

 Emmanuel Atcha

La Tribune Afrique

Aller en haut